Retour

Les adolescents canadiens dans le peloton de tête en sciences, en mathématiques et en lecture

Les jeunes Canadiens de 15 ans se maintiennent parmi les meilleurs au monde en matière de sciences, de mathématiques et de lecture, révèle la plus récente enquête PISA (Programme international pour le suivi des acquis) de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

En sciences, matière principale de cette grande étude effectuée tous les trois ans dans 72 pays ou régions, les élèves du pays figurent au septième rang. Ils sont devancés, dans l’ordre, par Singapour, le Japon, l’Estonie, Taïwan, la Finlande et le territoire chinois de Macao, mais obtiennent de meilleurs résultats que les Français, les Britanniques, les Allemands et les Américains.

Les Canadiens sont particulièrement performants en matière de lecture, en décrochant le deuxième rang parmi tous ceux qui ont participé à l’étude, à égalité avec un regroupement de villes chinoises (Pékin, Shanghai, Jiangsu et Guangdong). Ils ne sont devancés que par les étudiants de Singapour.

En mathématiques, les jeunes élèves canadiens sont au dixième rang.

De manière générale, les élèves canadiens se situent en haut de la moyenne dans les trois matières, et leurs résultats sont essentiellement comparables à ceux qu’ils ont obtenus il y a trois ans. L'OCDE ne souligne qu'une légère baisse des résultats en mathématiques.

L’étude conclut en outre que 22,7 % des élèves d’ici sont « très performants » dans au moins un des trois domaines d’évaluation, ce qui les place au huitième rang à ce chapitre. Le pourcentage d’élèves « peu performants » se situe à 5,9 %, bon pour la septième place.

En sciences, les garçons et les filles du Canada obtiennent des résultats comparables. Les filles obtiennent cependant de meilleures notes en lecture, tandis que les garçons performent mieux en mathématiques.

L’enquête PISA a été effectuée en 2015 auprès de 540 000 élèves âgés de 15 ans dans 72 pays ou régions.

Elle évalue plus précisément dans quelle mesure les élèves qui approchent du terme de leur scolarité obligatoire possèdent les « connaissances et compétences essentielles pour participer pleinement à la vie de nos sociétés modernes ».

L’enquête ne vise pas qu’à évaluer la capacité des élèves à reproduire ce qu’ils ont appris, précise l’OCDE. Elle teste aussi leur capacité à procéder à des « extrapolations à partir de ce qu’ils ont appris et à utiliser leurs connaissances dans des situations qui ne leur sont pas familières ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Ce husky n'arrête pas d'éternuer!





Rabais de la semaine