Retour

Les ambulances ralenties par les chantiers de construction

Les travaux routiers font la vie dure aux automobilistes à Montréal, mais ce n'est rien à côté de ce que peuvent endurer les techniciens ambulanciers.

Un texte de Marie-Laurence Delainey

Selon des informations obtenues par Radio-Canada qui seront rendues publiques l'automne prochain, le temps de réponse moyen des premiers répondants de Montréal et Laval a augmenté de 30 secondes en trois ans.

Il était de 7 minutes 11 en 2015-2016 contre 7 minutes 40 en 2017-2018. Ce délai est attribuable notamment aux chantiers de construction, selon Urgences-Santé.

En 2017, Montréal a annoncé des investissements records dans son réseau routier. Les techniciens ambulanciers doivent donc effectuer au moins un détour par appel, explique le technicien ambulancier Adam Simpson.

« Souvent, on reçoit un appel, on va avoir un détour, on va prendre ce détour qui va nous mener vers un autre détour. Des fois, on peut tourner en rond », explique-t-il.

« Ça peut être quelques minutes de plus, souvent plusieurs minutes de plus. C'est sûr que quand l'appel est urgent, on veut répondre rapidement, on va être là, mais c'est frustrant », ajoute sa collègue Caroline Tardif.

Durant la fin de semaine, l'équipe de techniciens ambulanciers a reçu un appel pour se rendre à l'Îles-des-Sœurs. Elle devait ensuite transporter le patient à l’hôpital de Verdun. Ce transport, qui aurait dû prendre huit minutes en a pris 29 parce que l'autoroute 15 était fermée.

Les techniciens ambulanciers peuvent compter sur une carte électronique qui indique où se trouvent les chantiers, mais ce n'est pas suffisant, précise M. Simpson.

« La plupart du temps, ça garde "up to date". Il va montrer quel chemin est bloqué, mais ça change tellement souvent que les routes changent sur notre carte. »

Le ministère de la Santé admet que les délais sont un peu plus longs, mais il affirme qu'ils ne compromettent pas la sécurité des patients.

Il rappelle également avoir ajouté 10 ambulances à Montréal et Laval à la fin de l'année 2017.

Plus d'articles