Retour

Les Astros triomphent pour la première fois en Série mondiale

George Springer a égalé un record en frappant son cinquième circuit dans une même Série mondiale et les Astros de Houston ont remporté le septième et ultime match 5-1 face aux Dodgers de Los Angeles, mercredi, au Dodger Stadium.

Les Astros ont ainsi gagné un premier titre de la Série mondiale depuis leur création, en 1962. Ils avaient perdu en quatre matchs contre les White Sox de Chicago lors de leur seul autre présence en finale, en 2005.

Springer a été la bougie d'allumage de son équipe. Il a cogné un double avant de croiser le marbre en première manche. Il a ajouté un circuit de deux points en cinquième manche, ce qui portait la marque à 5-0 en faveur des Astros. Aucune équipe n'était parvenue à remporter le septième match de la finale de la Série mondiale après avoir tiré de l'arrière 5 à 0.

Reggie Jackson (1977) et Chase Utley (2009) - qui jouait pour les Dodgers pendant cette série - sont les seuls autres joueurs à avoir frappé cinq circuits lors d'une Série mondiale.

Springer a d'ailleurs été nommé joueur par excellence de la série.

Les Astros ont à nouveau malmené Yu Darvish. Ce dernier a accordé cinq points, dont quatre mérités, trois coups sûrs et un but sur balles en seulement une manche et deux tiers.

Darvish avait également connu des ennuis pendant le troisième match, vendredi dernier, quand il avait aussi accordé quatre points en une manche et deux tiers.

Springer a inscrit le premier point de la rencontre dès la première manche, quand le relais du premier-but Cody Bellinger vers Darvish sur un roulant d'Alex Bregman a été imprécis. Bregman en a profité pour filer jusqu'au deuxième but. Il a ensuite volé le troisième but et a marqué sur un roulant de Jose Altuve.

Le lanceur partant des Astros, Lance McCullers fils, a aidé sa cause en frappant un roulant productif en deuxième manche. Toutefois, sa soirée de travail a aussi été courte, puisqu’il a cédé sa place au monticule à Brad Peacock après deux manches et un tiers. McCullers a notamment atteint quatre frappeurs, ce qui est toutefois resté sans conséquence.

Si la relève des Astros avait été généreuse depuis le début de la série, elle a brillé lors du match le plus important. Peacock a blanchi les Dodgers pendant deux manches, puis Francisco Liriano et Chris Devenski ont retiré un frappeur chacun.

Charlie Morton s'est présenté au monticule en sixième manche et a accordé un point, deux coups sûrs et un but sur balles en quatre manches de travail. Il a retiré quatre frappeurs sur des prises.

Morton a mis fin au match en forçant Corey Seager à frapper un roulant au deuxième but. Il a rapidement été rejoint par le receveur Brian McCann, qui lui a sauté dans les bras pour célébrer.

Du côté des Dodgers, le gérant Dave Roberts s'est tourné vers Clayton Kershaw en troisième manche. L'as lanceur gaucher a blanchi les Astros lors des quatre manches suivantes. Kenley Jansen et Alex Wood ont aussi muselé les frappeurs des Astros, mais les dommages étaient faits.

Les Dodgers, qui espéraient gagner un premier titre de la Série mondiale depuis 1988, ont frappé un seul coup sûr en 13 occasions avec des coureurs en position de marquer. Ils ont aussi laissé 10 coureurs sur les sentiers.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine