Retour

Les avocats en immigration débordés par les demandes d'asile

Des demandeurs d'asile arrivés cet été au Québec ont de la difficulté à se trouver un avocat pour les représenter dans leurs procédures en immigration. Au Québec seulement, près de 12 000 personnes ont franchi la frontière de façon irrégulière entre janvier et août. Et les avocats en immigration peinent à répondre à la demande.

Un texte de Dominic Brassard

Arrivé au Canada en juillet, Guérdy Fortuné dit avoir eu de la difficulté à se trouver un avocat.

« Quand je suis arrivé au YMCA, on m'a donné la liste pour chercher un avocat. J'ai essayé chez plusieurs, dit-il. Mais c'est difficile. J'ai appelé l'aide juridique au Canada, mais c'est difficile aussi. »

Une avocate a finalement accepté de le représenter. Mais Guérdy Fortuné a eu l'impression qu'elle n'avait pas déployé tous les efforts nécessaires.

« Mon avocate est dans une situation extrêmement difficile. Les dossiers se multiplient. Pour moi, elle a fait son travail, mais pas à 100 % », déplore M. Fortuné.

Pénurie

Au Bureau d'aide juridique de Montréal, Me Éric Taillefer précise qu'il est impossible de répondre à toutes les demandes. « On a commencé à prendre plus de dossiers qu'avant, mais on arrête à un certain niveau, parce qu'on veut garder des standards de qualité », ajoute-t-il.

Des bureaux privés d'avocats acceptent par ailleurs des mandats d'aide juridique en immigration pour représenter les demandeurs d'asile. Mais ces avocats peinent aussi à répondre à la demande.

L'avocat spécialisé en immigration, Me Stéphane Handfield, ajoute que la demande d'asile est une procédure légale complexe. « Ce ne sont pas des dossiers qui se préparent rapidement. Dans la plupart des cas, dit-il, on parle de dossiers qui doivent être faits avec l'aide d'un interprète ».

Selon lui, de nombreux avocats n'ont d'autre choix que de refuser des clients par manque de temps.

Le président de l'Association québécoise des avocats en droit de l'immigration, Me Jean-Sébastien Boudreault, croit que ce manque d'avocats aura des conséquences sur des demandeurs d'asile. « Ça pourrait être un risque que des personnes se représentent seules. Et là, on va vivre des drames humains », ajoute-t-il.

Inquiétudes

Au Comité d'action pour les personnes sans statut, l'agent de communication Frantz André dit que cette pénurie d'avocats en immigration touche de nombreux demandeurs d'asile. Il dit craindre les charlatans.

Frantz André affirme par ailleurs que des avocats ont accepté de représenter bénévolement certains demandeurs d'asile dans leurs démarches d'immigration, parce que ces derniers n'arrivaient tout simplement pas à trouver un avocat.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine