Le quatuor canadien formé de Kylie Masse, Richard Funk, Penny Oleskiak et Yuri Kisil a remporté la médaille de bronze au relais mixte 4 x 100 m quatre nages mercredi, aux Championnats du monde de Budapest, en Hongrie.

Les Canadiens ont complété la course en 3 min 41 s 25/100, à égalité avec les Chinois, tout juste derrière les Australiens (3:41,21). Les Américains ont établi un record du monde sur cette distance en 3:38,56.

Après avoir battu le record du monde au 100 m dos, Kylie Masse a complété les deux premières longueurs du relais en 58,22 s. Plus tôt dans la journée, elle est passée à quatre centièmes de secondes de se qualifier pour la finale du 50 m dos. Elle a terminé 10e en demi-finales avec un temps de 27,64 s.

Richard Funk a nagé à la brasse en 59,14 s, son meilleur temps personnel.

Penny Oleksiak était la troisième à s'élancer. Elle a complété les 100 m papillon en 56,18 s, soit son meilleur temps à vie. Lundi, elle avait terminé au 4e rang en finale de cette épreuve avec 56,94 s. L'Ontarienne avait gagné l'argent à Rio sur cette distance en 56,46 s.

Finalement, Yuri Kisil a fait toute une remontée sur les derniers 50 m. Il a nagé les 100 m en 47,71 s. Ce temps lui aurait permis de se qualifier pour la finale individuelle plus tôt mercredi, où il a fait 48,50 s.

Pelligrini surprend, Ledecky perd une première finale

L’Italienne Federica Pelligrini a causé la surprise en remportant la médaille d’or au 200 m style libre en 1:54,73. Elle a volé le titre de championne du monde à l’Américaine Katie Ledecky, qui a terminé au deuxième rang avec un temps de 1:55,18, à égalité avec l’Austalienne Emma McKeon.

C’est la première fois que Ledecky perd une finale aux mondiaux.

Après sa victoire, Pelligrini a annoncé avoir disputé son dernier 200 m style libre individuel. Elle détient le record mondial sur cette distance (1:52,98) depuis les Championnats du monde de 2009, à Rome.

Peaty toujours champion

Le Britannique Adam Peaty a conservé son titre mondial au 50 m brasse. Peaty, qui avait battu le record du monde sur cette distance deux fois, en préliminaires (26,10 s) et en demi-finales (25,95 s), a frôlé son propre temps de référence en 25,99 s. Il a terminé devant le Brésilien Joao Gomes Junior (26,52 s) et le Sud-Africain Cameron Van der Burgh (26,60 s).

Le Sud-Africain Chad Le Clos, champion olympique en 2012, s'est imposé en 1:53,33 devant Laszlo Cseh (1:53,72) en finale du 200 m papillon. Le Clos, qui avait dû se contenter de l'argent en 2015 derrière Cseh, a pris sa revanche sur le Hongrois. Le Japonais Daiya Seto a terminé troisième (1:54,21).

L'Italien Gabriele Detti a battu le record d'Europe au 800 m style libre pour prendre le titre de champion du monde au Chinois Sun Yang, qui a terminé 5e. Detti s'est imposé en 7:40,77 devant le Polonais Wojciech Wodjak (7:41,73) et son compatriote Gregorio Paltrinieri (7:42,44). Yang avait mis la main sur la médaille d’or aux trois derniers mondiaux sur cette distance.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine