Le quatuor canadien formé de Kylie Masse, Richard Funk, Penny Oleskiak et Yuri Kisil a remporté la médaille de bronze au relais mixte 4 x 100 m quatre nages mercredi, aux Championnats du monde de Budapest, en Hongrie.

Les Canadiens ont complété la course en 3 min 41 s 25/100, à égalité avec les Chinois, tout juste derrière les Australiens (3:41,21). Les Américains ont établi un record du monde sur cette distance en 3:38,56.

Après avoir battu le record du monde au 100 m dos, Kylie Masse a complété les deux premières longueurs du relais en 58,22 s. Plus tôt dans la journée, elle est passée à quatre centièmes de secondes de se qualifier pour la finale du 50 m dos. Elle a terminé 10e en demi-finales avec un temps de 27,64 s.

Richard Funk a nagé à la brasse en 59,14 s, son meilleur temps personnel.

Penny Oleksiak était la troisième à s'élancer. Elle a complété les 100 m papillon en 56,18 s, soit son meilleur temps à vie. Lundi, elle avait terminé au 4e rang en finale de cette épreuve avec 56,94 s. L'Ontarienne avait gagné l'argent à Rio sur cette distance en 56,46 s.

Finalement, Yuri Kisil a fait toute une remontée sur les derniers 50 m. Il a nagé les 100 m en 47,71 s. Ce temps lui aurait permis de se qualifier pour la finale individuelle plus tôt mercredi, où il a fait 48,50 s.

Pelligrini surprend, Ledecky perd une première finale

L’Italienne Federica Pelligrini a causé la surprise en remportant la médaille d’or au 200 m style libre en 1:54,73. Elle a volé le titre de championne du monde à l’Américaine Katie Ledecky, qui a terminé au deuxième rang avec un temps de 1:55,18, à égalité avec l’Austalienne Emma McKeon.

C’est la première fois que Ledecky perd une finale aux mondiaux.

Après sa victoire, Pelligrini a annoncé avoir disputé son dernier 200 m style libre individuel. Elle détient le record mondial sur cette distance (1:52,98) depuis les Championnats du monde de 2009, à Rome.

Peaty toujours champion

Le Britannique Adam Peaty a conservé son titre mondial au 50 m brasse. Peaty, qui avait battu le record du monde sur cette distance deux fois, en préliminaires (26,10 s) et en demi-finales (25,95 s), a frôlé son propre temps de référence en 25,99 s. Il a terminé devant le Brésilien Joao Gomes Junior (26,52 s) et le Sud-Africain Cameron Van der Burgh (26,60 s).

Le Sud-Africain Chad Le Clos, champion olympique en 2012, s'est imposé en 1:53,33 devant Laszlo Cseh (1:53,72) en finale du 200 m papillon. Le Clos, qui avait dû se contenter de l'argent en 2015 derrière Cseh, a pris sa revanche sur le Hongrois. Le Japonais Daiya Seto a terminé troisième (1:54,21).

L'Italien Gabriele Detti a battu le record d'Europe au 800 m style libre pour prendre le titre de champion du monde au Chinois Sun Yang, qui a terminé 5e. Detti s'est imposé en 7:40,77 devant le Polonais Wojciech Wodjak (7:41,73) et son compatriote Gregorio Paltrinieri (7:42,44). Yang avait mis la main sur la médaille d’or aux trois derniers mondiaux sur cette distance.

Plus d'articles

Commentaires