Retour

Les caricaturistes s'éclatent au lendemain de l'élection aux États-Unis

Sans surprise, la victoire de Donald Trump à la 58e élection présidentielle américaine a retenu l'attention - et la plume - de nombreux caricaturistes partout dans le monde. Au Québec comme aux États-Unis ou en Europe, des illustrateurs ont relevé le caractère historique du résultat, en plus de jeter un regard vers les quatre années à venir. Voici quelques-unes des caricatures qui ont marqué la journée.

Le dessinateur belge Philippe Geluck et son personnage comique Le Chat dressent un parallèle entre deux événements majeurs de l'histoire moderne des États-Unis.

Le caricaturiste québécois Ygreck présente la statue de la Liberté aux portes du Canada.

Dans Le Devoir, le caricaturiste Pascal fait allusion à l'ampleur médiatique de l'élection et aux talents du président Trump dans le monde du divertissement.

Dans La Presse, Serge Chapleau préfère la fuite...

Dans le journal Le Soleil, Côté présente un Trump triomphant au sommet de l'Empire State Building.

Patrick Chappatte, du New York Times :

David Rowe, de l'Australian Financial Review :

Ann Telnaes, du Washington Post :

Le journal satirique français Charlie Hebdo n'est pas en reste :

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?