Retour

Les catastrophes météo ont coûté un montant record aux États-Unis en 2017

Les catastrophes météorologiques ont coûté aux États-Unis le montant record de 306 milliards de dollars en 2017, selon l'agence américaine National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA).

L'agence a précisé que les feux de forêt dans l'ouest et les ouragans Harvey, Maria et Irma avaient contribué à faire de 2017 l'année la plus coûteuse. Le précédent record était de 215 milliards de dollars en 2005, lorsque les ouragans Katrina, Wilma et Rita avaient dévasté la côte américaine du golfe du Mexique.

Les incendies ayant sévi dans l'ouest du pays ont provoqué 18 milliards de dollars de pertes, soit le triple du précédent record annuel, souligne-t-on dans le rapport. La Californie a connu de sinistres records en matière de surfaces détruites et de pertes humaines.

Pendant ce temps, la température annuelle moyenne des États-Unis était de 12,6 degrés Celsius en 2017 soit 1,5 degrés Celsius au-dessus de la moyenne du 20e siècle et la troisième plus chaude depuis le début de la tenue des dossiers en 1895, après 2012 et 2016, selon l'agence.

Cinq États ont connu leur année la plus chaude : l'Arizona, le Nouveau-Mexique, la Georgie, les Carolines du Nord et du Sud.

Les 49 États continentaux (donc hormi Hawaï) ont enregistré des températures supérieures à la moyenne pour la troisième année consécutive. Mais, à partir de fin décembre, le nord-est du pays a connu des niveaux quasi records de froid, a noté la NOAA.

L'année 2017 a également été marquée par des phénomènes climatiques extrêmes dans le reste du monde.

De fortes moussons ont dévasté l'Inde, le Bangladesh et le Népal, faisant plus de 1200 morts et détruisant habitations, récoltes et cheptels.

En Europe, la sécheresse a frappé l'Espagne et le Portugal qui ont été ravagés par des incendies de forêt.

Plus d'articles