Retour

Les cols bleus de Montréal manifestent devant la résidence du DG de la Ville

Des centaines de cols bleus ont manifesté devant la résidence personnelle du directeur général de la Ville, Alain Marcoux, afin de démontrer leur mécontentement face à la diminution de la rémunération globale que la Ville souhaite leur imposer.

Réunis en assemblée générale syndicale au Centre Claude-Robillard, quelque 4000 cols bleus ont décidé de monter dans des autobus scolaires pour aller porter leur message directement au DG de la Ville sur la rue Sherbrooke, à Montréal.

Les cols bleus déplorent que la Ville tente de diminuer leur rémunération globale de 12 % à 14 % et le recours grandissant à la sous-traitance. Ils estiment que la Ville dévalorise ainsi le travail des cols bleus tout en faisant grimper les coûts des contrats privés.

De plus, soutient le syndicat, le recours au privé va à l'encontre des pratiques recommandées dans le rapport final de la Commission Charboneau. Ce dernier recommande le maintien de l'expertise acquise par les employés municipaux afin d'éviter les tentatives de collusion et de corruption.

« Mardi, la commission Charbonneau est sortie avec une recommandation du SCFP, qui recommande - afin d'éviter la collusion et la corruption - de garder les jobs à l'interne, l'expertise à l'interne », a déclaré la négociatrice en chef du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), section locale 301, José Aubé. « Le maire Coderre, depuis qu'il est là, fait le contraire, carrément », a-t-elle poursuivi.

Les cols bleus ont l'intention de s'interposer pour empêcher cette pratique.

Plus d'articles

Commentaires