Retour

Les cyclistes sont de plus en plus nombreux sur les routes du Québec

Le nombre de cyclistes ne cesse de croître dans la province, selon une enquête de Vélo Québec dévoilée mardi. En tout, 4,2 millions de Québécois utilisent le vélo, soit 600 000 de plus qu'en 1995.

Le rapport révèle que le vélo se porte bien au Québec. L'utilisation du vélo à des fins de transport a aussi augmenté. Près de 2 millions de Québécois l'utilisent régulièrement. Cette tendance n'est pas près de s'essouffler, puisque deux enfants sur trois utilisent leur vélo pour se déplacer.

L'enquête, publiée une fois tous les cinq ans, permet de faire le point sur les mesures prises et de mieux encadrer les prochaines.

Retombées économiques

Pour la première fois, l'étude dévoile l'apport économique du vélo. Le cyclotourisme et le marché du vélo génèrent des dépenses de 1,2 milliard de dollars par année, soit l'équivalent de 10 000 emplois.

À cela s'ajoutent plus de 200 millions de dollars dans les poches des gouvernements, en revenus d'impôts et de taxes.

Moins d'accidents

En 20 ans, trois fois moins de cyclistes ont été grièvement blessés sur les routes du Québec. Une centaine de cyclistes seulement ont été blessés gravement entre 2010 et 2014. Il s'agit d'une baisse de 68 %.

Le nombre de décès a également diminué. Aujourd'hui, moins de 1 cycliste sur 35 000 se blesse gravement ou trouve la mort.

Le développement du réseau cyclable québécois, dont la longueur totale a été multipliée par cinq, a fortement contribué à ces baisses, peut-on lire dans le rapport de 23 pages. Pas moins de 12 000 kilomètres de voies cyclables sillonnent le Québec, soit 30 % de plus qu'en 2010.

Selon Vélo Québec, Montréal fait figure d'exemple en Amérique du Nord avec ses 748 kilomètres de voies cyclables.

Vélo à l'année

Les adultes québécois font du vélo beau temps, mauvais temps, même s'ils sont plus nombreux de mai à septembre. Près de 200 000 Québécois font du vélo au moins une fois de décembre à mars. De janvier à février, ils sont près de 100 000.

Selon l'étude, l'arrivée du vélo à pneus surdimensionnés ou fatbike pourrait changer la donne. Le phénomène prend de l'ampleur dans la province, et de plus en plus de sentiers sont utilisables.

Au cours des cinq prochaines années, le gouvernement prévoit des investissements de 27,5 millions de dollars.

Les huit plus grandes villes de la province ont participé à l'étude. Elles recevront des résultats détaillés d'ici deux semaines.

Avec les informations de Marc Verreault

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine