Retour

Les deux Corées unies pour la cérémonie d'ouverture et le hockey féminin

La Corée du Sud, pays hôte des Jeux de Pyeongchang, et la Corée du Nord se sont entendues pour défiler ensemble, sous une bannière favorable à leur réunification, durant la cérémonie d'ouverture du 9 février, a annoncé mercredi l'agence sud-coréenne Yonhap.

Les deux nations formeront également une seule et même équipe féminine de hockey sur glace.

Ces décisions ont été prises par des officiels des deux pays au cours d'une réunion de travail tenue à Panmunjom, village frontalier où a été signé le cessez-le-feu, dans la zone démilitarisée (DMZ) qui divise la péninsule.

Une délégation nord-coréenne devrait visiter les installations olympiques la semaine prochaine dans la ville organisatrice, située à 80 km de la frontière intercoréenne, tandis que des sportifs sud-coréens pourraient aller s'entraîner au Nord, dans la station de Masikryong.

La délégation nord-coréenne, formée d'athlètes participant ou non, devrait compter 550 personnes.

La Corée du Nord avait accepté la semaine dernière le principe d'envoyer des athlètes aux premiers Jeux d'hiver organisés par sa voisine du sud.

Le 10 janvier, la Corée du Sud avait proposé au Nord de faire défiler ensemble les deux délégations à la cérémonie d'ouverture des Olympiques ainsi que de présenter une équipe féminine unie dans le tournoi de hockey sur glace.

Samedi prochain, des représentants des deux pays doivent se retrouver à Lausanne, au siège du Comité international olympique (CIO), pour discuter des modalités de leur participation et faire valider leur accord.

Les deux Corées, qui sont officiellement toujours en guerre, ont déjà défilé ensemble à des cérémonies d'ouverture des JO en 2000 à Sydney, en 2004 à Athènes et en 2006 à Turin.

Elles n'ont en revanche jamais fourni d'équipe commune lors de compétitions internationales pluridisciplinaires, mais ont déjà formé une sélection avec des sportifs des deux pays en 1991 aux Championnats du monde de tennis de table.

Le Nord avait boycotté les JO d'été de Séoul en 1988, seuls Jeux olympiques organisés jusque-là en Corée du Sud.

Plus d'articles