L'exposition des jeunes à tout type d'écrans, que ce soit des appareils intelligents ou des ordinateurs, devrait être adaptée à leur âge, selon de nouvelles recommandations publiées dans la revue Pediatrics.

L'Association des pédiatres américains suggère en contrepartie aux parents de surveiller la quantité et la qualité du contenu présenté à leurs enfants.

Si rien ne permet encore de démontrer les bienfaits des écrans sur les jeunes, un lien a par contre été établi avec des troubles du sommeil, une prédisposition à l'obésité et un développement social déficient, rappelle la Dre Jenny Radesky, qui a participé à l'élaboration de ces nouvelles directives.

Les enfants de moins de 2 ans ne devraient donc pas se retrouver rivés à des écrans, sauf pour des appels vidéo, par exemple.

Après cet âge, l'exposition n'est pas proscrite, mais doit plutôt être encadrée, selon les pédiatres américains. Ils recommandent par contre que l'utilisation quotidienne maximale des enfants d'âge préscolaire soit limitée à une heure.

Les pédiatres américains accordent davantage de liberté aux enfants scolarisés et aux adolescents, en conseillant cependant d'éviter que les nouvelles technologies empiètent sur les heures consacrées au sommeil ou à l'activité physique.

Les jeunes devraient, en outre, être exposés à du contenu de grande qualité, alors qu'en plus bas âge, ils ne devraient jamais être laissés seuls devant leur écran.

La Dre Jenny Radesky recommande aux parents de suivre leur instinct et d'évaluer la façon dont leurs enfants réagissent aux contenus qui leur sont présentés par les différents programmes et applications.

Les parents ont, en définitive, le devoir d'enseigner à leurs enfants comment utiliser de manière sécuritaire ces technologies, conclut-elle.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque