Retour

Les embâcles continuent de causer des inondations dans le sud du Manitoba

De nombreuses communautés du sud du Manitoba demeurent sur le qui-vive : la formation d'embâcles menace de provoquer des inondations dans plusieurs régions de la province.

C'est notamment le cas à Carman, où le niveau de la rivière Boyne a grimpé de 25 cm lundi soir. « À mesure que les embâcles cèdent en amont, nous ont voit des crues soudaines, observe le maire de la municipalité, Bob Mitchell. Cela dit, on n'a aucun moyen de savoir à quel point elles seront importantes. »

L'eau a déjà infiltré le sous-sol d'une quarantaine de maisons dans la ville de 3000 âmes. Si le niveau de l'eau continue de grimper, jusqu'à 300 maisons pourraient être menacées.

Selon la mise à jour publiée mardi par le Centre de prévisions hydrologiques du Manitoba, il y encore de la neige dans plusieurs régions de l'ouest de la province et des amoncellements de glace dans la rivière Assiniboine près de Baie Saint-Paul.

La province se sert actuellement du réservoir Shellmouth et du canal de Portage la Prairie pour contrôler le niveau de la rivière Assiniboine. Il est attendu que la rivière atteigne un niveau maximal d'environ 359 mètres au-dessus du niveau de la mer entre le 9 et le 18 avril.

La province prévoit que le pic de la crue de la rivière Rouge atteindra Winnipeg au cours des 24 prochaines heures. Le niveau de la rivière Rouge devrait toutefois demeurer stable dans la capitale manitobaine, grâce au canal de dérivation qui a été mis en service vendredi.

Selon la Croix-Rouge canadienne, qui vient en aide aux évacués, 25 résidents de la Première Nation Dakota de Sioux Valley ont pu rentrer chez eux mardi après-midi.

Plus de 180 personnes demeurent toutefois évacuées, principalement parce que les routes qui mènent vers leur résidence sont submergées ou ont été emportées par les eaux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine