Retour

Les enquêteurs cherchent le produit à l'origine de 24 cas d'infection à l'E. coli

Les autorités de la santé publique enquêtent sur une éclosion d'infections dues à la bactérie E. coli dans quatre provinces. Au Québec, quatorze cas ont été recensés. L'Ontario en compte sept, la Nouvelle-Écosse deux et l'Alberta, un seul.

Selon l'Agence de la santé publique du Canada, ces infections se sont produites entre le 12 juillet et le 8 août.

Cinq patients ont été hospitalisés mais tous sont guéris ou sont en rémission.

Une même source génétique

Les autorités sanitaires sont en mesure de dire que les 24 cas survenus au Canada cet été possèdent la même source génétique.

Toutefois, jusqu'à présent, les responsables n'ont pas réussi à identifier la source ou le produit qui a causé ces infections.

De l'avis du microbiologiste, infectiologue et professeur à la faculté de médecine et de sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke, Alex Carignan, que l'on ne soit pas parvenu encore à repérer la source à l'origine de ces infections est normal à ce stade-ci.

Assembler tous les morceaux du puzzle

M. Carignan explique que les chercheurs doivent, dans un premier temps, repérer la source génétique des infections.

Dans un deuxième temps, les enquêteurs de la santé publique vont interroger les patients et leurs proches pour essayer de trouver quels sont le ou les aliments qui pourraient être la source commune de ces infections. « Ils doivent mener plusieurs types d'investigation, complémentaires, pour parvenir à assembler tous les morceaux du casse-tête. Et ils doivent le faire avec un taux de certitude assez élevé. »

Bien entendu, le but de ces investigations est d'éviter toute contamination future. Car, comme le rappelle Alex Carignan, bien que de telles infections ne soient pas inhabituelles, elles ne sont pas pour autant banales.

L'E. coli, appelée aussi la maladie du hamburger, s'attrape habituellement en mangeant de la viande insuffisamment cuite (particulièrement le boeuf, mais aussi la volaille, l'agneau et le porc).

Compte tenu de la gravité potentielle de ces cas d'infection dues à la bactérie E. coli, il s'agit d'une maladie à déclaration obligatoire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une tempête effrayante en Hongrie





Rabais de la semaine