Retour

Les États-Unis veulent protéger le bourdon à tache rousse

Les États-Unis listent le bourdon à tache rousse comme une des espèces en danger d'extinction.

À l’instar du Canada, qui l’a fait en 2012, le Service américain de la pêche et de la faune (U.S. Fish and Wildlife Service) a décidé de protéger cet important pollinisateur. Cette mesure entrera en vigueur le 10 février.

Depuis 2000, sa population a décliné de 88 %. Cette diminution est notamment due à la dégradation de 87 % de son habitat, ainsi qu'aux effets néfastes des pesticides.

Dans les années 90, on retrouvait ces bourdons dans 31 États américains et plusieurs provinces canadiennes, mais ils ne sont plus que dans 13 États. Au Canada, on ne les retrouve qu'en Ontario.

Selon une récente étude commandée par l'ONU, environ 40 % des pollinisateurs sont en danger d'extinction, une situation extrêmement préoccupante lorsque l'on sait que la production alimentaire mondiale dépend en très grande partie du travail de ces pollinisateurs.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine