Retour

Les feux de forêt pourraient prendre de l’ampleur en Colombie-Britannique

Le temps chaud et sec fait craindre le pire en Colombie-Britannique, alors que plus de 182 feux de forêt font toujours rage dans la province. L'état d'urgence, qui a été décrété vendredi par les autorités, est toujours en vigueur, pendant que près de 2000 pompiers tentent de freiner l'avancée des flammes. Plus de 7000 personnes ont dû évacuer leur résidence par mesure de précaution.

Les prévisions météo des prochains jours ne permettent pas d’envisager une amélioration de la situation, indique Kevin Skrepnek, porte-parole de BC Wildfire, l’agence qui coordonne les efforts de lutte aux incendies.

« Nous nous attendons à ce que ce niveau d’activité continue pour les prochains cinq à sept jours », a-t-il affirmé à CBC. Nous avons devant nous des journées très difficiles. »

Plusieurs incendies ont été causés par des éclairs, ajoute-t-il, mais un grand nombre sont aussi de cause humaine. Les feux de camp ont d’ailleurs été interdits dans le sud-est de la province jusqu’à nouvel ordre.

L’état d’urgence permet de coordonner les interventions et d'assurer la sécurité publique, explique le ministre des Transports Todd Stone. Un tel état d’urgence n’avait pas été en vigueur sur le territoire de la province depuis 2003, alors que d’autres feux de forêt faisaient rage.

Ottawa surveille attentivement la situation, affirme le ministre de la Défense Harjit Sajjan. « Le gouvernement fédéral est prêt à répondre si nous recevons une demande d’assistance de la province », a-t-il indiqué sur Twitter. Son collègue, le ministre de la Sécurité publique Ralph Goodale, a également affirmé, sur le réseau de microblogage, être en mode surveillance.

Des dégâts importants

Les incendies ont forcé de nombreuses évacuations, notamment celle de l’hôpital et de l’aéroport du district de Cariboo. Les patients de l’hôpital ont été transférés vers les villes de Quesnel et Prince George en raison de la fumée très épaisse qui survole la ville.

Des avis d’évacuation restent en vigueur pour les communautés d’Ashcroft, de Cache Creek, de Princeton, de 105 Mile House et de 108 Mile House. Les flammes ont détruit une douzaine de bâtiments, dont des maisons. Au sud de Cache Creek, un parc de maisons mobiles comprenant une trentaine de résidences a été complètement rasé.

Plusieurs routes ont été fermées dans la région.

Des évacués résilients

Un centre d’hébergement temporaire a été mis sur pied à Kamloops. « Des gens ont vu leur maison prendre en feu », affirme le coordonnateur du centre, Gord Davis, en entrevue à CBC.

Malgré tout, les gens comprennent la situation, rapporte le journaliste de Radio-Canada Pierre-Luc Caron, même s’ils trouvent que l’ordre d’évacuation est venu un peu tard.

Des renforts attendus

Des centaines d’autres pompiers provenant de partout à travers le pays sont attendus sur le terrain d’ici lundi, a indiqué John Rustad, ministre des Ressources naturelles.

Ceux-ci proviendront notamment de la Saskatchewan, tel que l’a indiqué le premier ministre de cette province, Brad Wall. Dans un tweet, il affirme que trois avions-citernes et 30 pompiers prennent la direction de la Colombie-Britannique.

Les sapeurs québécois de la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) n’ont toutefois pas encore reçu de demande officielle d’intervention de la part des Britanno-Colombiens.

Une telle demande doit transiter par le Centre interservices des feux de forêt du Canada (CIFFC), explique une porte-parole de la SOPFEU, Émilie Bégin.

« Au Québec, quand nous recevons ce type de demande, nous devons analyser les prévisions météorologiques des 14 prochains jours, analyser également nos prédictions de feux, puis la disponibilité de nos équipes pour voir si nous pouvons répondre à la demande », dit Mme Bégin.

Le temps de déploiement est aussi à prendre en compte, ajoute Mme Bégin, soulignant que les sapeurs-pompiers doivent être envoyés pour une période d'un minimum de deux semaines.

Pour le moment, la saison des feux de forêt est très calme au Québec, indique la porte-parole, en raison du printemps pluvieux.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine