Retour

Les fils de deux espions russes revendiquent la citoyenneté canadienne

Un des fils de deux espions russes, né au Canada il y a 23 ans, a réussi à faire reconnaître sa citoyenneté devant les tribunaux.

Alexander Vavilov (Alexander Foley) et son frère Timothy sont nés au Canada. Ils sont les fils de deux espions russes expulsés des États-Unis en 2010. Les deux jeunes hommes réclament leur citoyenneté canadienne.

La Cour d'appel vient de donner raison à Alexander. La cause de son frère est toujours devant les tribunaux.

Alexander est né en 1994 en Ontario. Ses parents, Donald Heathfield et Tracey Foley (de leurs vrais noms Andrey Bezrukov et Elena Vavilova), vivaient à Toronto avant de déménager en France, puis aux États-Unis, où ils ont été interceptés par le FBI en 2010.

Ils ont ensuite été expulsés en 2011.

En 2014, Alexander demande un passeport canadien. Le registraire de la citoyenneté le lui refuse et lui retire sa citoyenneté au motif que ses parents travaillaient, à l'époque, pour un gouvernement étranger.

Une première cour a donné raison au gouvernement, mais la Cour d'appel a annulé la décision.

Ottawa invoquait le fait que le jeune homme était enfant de diplomates, et donc exclu du droit de citoyenneté, même s'il était né en territoire canadien.

Mais la Cour d'appel a annulé la décision de la première Cour en disant que les parents ne disposaient pas des privilèges diplomatiques, et donc que les règles en vigueur pour les familles de diplomates ne s'appliquaient pas.

Alexander et Timothy ont repris leur nom russe de Vavilov.

Plus d'articles

Commentaires