Retour

Les inondations forcent Rigaud à décréter l'état d'urgence

La Ville de Rigaud décrète l'état d'urgence et évacue des dizaines de résidences dans des secteurs inondés ou à risque de l'être.

Déjà une soixantaine de résidences ont été inondées par le débordement des rivières Rigaud et des Outaouais.

Les citoyens résidant dans les secteurs de Baie de Rigaud, Pointe-Séguin, Rigaud-sur-le-Lac et Pointe-à-la-Raquette sont dans l’obligation de quitter dès maintenant leur habitation.

Ils sont invités à se rendre à la bibliothèque municipale, située au 102, rue Saint-Pierre, en attendant de pouvoir trouver un endroit où résider, chez un ami ou un parent, par exemple.

Le secteur Rigaud-sur-le-Lac est particulièrement vulnérable, puisqu'il n'est accessible que par un seul chemin et tout indique que celui-ci sera submergé avec les pluies attendues au cours des prochaines heures.

« Il y a des résidences qui ne sont pas touchées par l'eau, mais puisque le chemin d'accès va être inutilisable, je ne pourrai pas donner les services de sécurité à ces gens, par exemple, les premiers répondants, les camions incendie et ainsi de suite. Je ne peux pas laisser les gens là », a précisé le maire Hans Gruenwald.

La municipalité à la rescousse

Un centre d’hébergement temporaire sera mis en place pour ceux qui n’auront pu trouver d’endroit où dormir ce soir.

Ceux qui ont des animaux domestiques doivent trouver un autre lieu d’hébergement, car les bêtes ne seront pas admises dans les locaux de la Ville.

Un autobus de la compagnie Campeau circulera dans les rues touchées afin d’aider les citoyens qui sont incapables de sortir de chez eux par leurs propres moyens.

Le Service de sécurité incendie est déjà sur le territoire afin d’informer les citoyens touchés des nouvelles mesures mises en place. Pour obtenir plus d’information, les citoyens peuvent communiquer avec l’hôtel de ville au 450 451-0869, poste 235.

Un problème plus large

La situation est d'ailleurs suivie de près par les autorités dans plusieurs régions de la province, particulièrement dans le Grand Montréal.

Les rivières Gatineau, des Outaouais, des Mille-Îles et des Prairies ainsi que le lac des Deux-Montagnes présentent des niveaux d'eau très élevés et la pluie annoncée pour les prochaines heures laisse entrevoir la possibilité de débordements.

À Laval, par exemple, les fortes pluies et la hausse importante du niveau d’eau de la rivière des Mille Îles ont causé un affaissement mineur de la berge face au 9240, boulevard des Mille-Îles. Cette artère a donc été fermée à titre préventif.

Dans Lanaudière, la rivière Mastigouche est également sortie de son lit, isolant une centaine de résidences à Mandeville, mais aucune évacuation n'y a encore été ordonnée.

Enfin, à Gatineau, il y a aussi eu des débordements sur des routes. Les sinistrés pourraient d'ailleurs être indemnisés, de même que les résidents de la petite municipalité de Saint-André-Avellin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine