Retour

Les intempéries dans le sud-est de la France font au moins 17 morts

Les très violentes intempéries qui ont frappé les Alpes-Maritimes, dans le sud-est de la France, samedi soir, ont fait au moins 17 morts. Cinq personnes sont aussi portées disparues.

« Le bilan est malheureusement provisoire », a souligné dimanche le préfet des Alpes-Maritime Adolphe Colrat, alors que toutes les zones inondées n'ont pas encore été complètement examinées.

La commune de Mandelieu-la-Napoule, limitrophe de Cannes, est la plus touchée par le désastre. Des lames d'eau ont surpris des habitants descendus dans les stationnement souterrains de leurs résidences pour mettre à l'abri leurs véhicules.

Par voie de communiqué, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve indique que « l'espoir de retrouver [les personnes disparues] vivantes est faible ». « Les reconnaissances se poursuivent dans les zones les plus touchées, souvent difficiles d'accès », précise-t-il.

« Ce n'est pas terminé », a prévenu pour sa part François Hollande, appelant les habitants des Alpes-Maritimes à « prendre le maximum de précautions » pour éviter « tout accident aujourd'hui ».

Sur Twitter, le maire de Cannes David Lisnard, affirme qu'il est encore trop tôt pour faire le bilan des pertes humaines, craignant de faire d'autres « découvertes ».

Environ 180 mm d'eau sont tombés en trois heures à Cannes et la mairie a dû héberger d'urgence 120 personnes dans un local durant la nuit. « Certains véhicules ont été emportés jusque dans la mer », a raconté le maire.

François Hollande a exprimé dans un communiqué « la solidarité de la Nation à la suite de ces événements tragiques » et adressé « aux familles et aux proches des victimes ses sincères condoléances ».

À partir de mercredi, l'état de catastrophe naturelle sera reconnu par l'État, et des indemnisations seront versées dans un délai de trois mois, a déclaré François Hollande. Un fonds de soutien aux collectivités locales sera également mis en place.

« Il y a des commerçants, des artisans qui vivent un drame, là encore, il n'y aura pas de temps perdu pour leur apporter la reconnaissance, pas simplement morale [...] mais la reconnaissance de leurs dommages », a-t-il ajouté.

En outre, 10 000 foyers privés d'électricité. La situation devrait revenir à la normale lundi, selon les autorités.

Plus d'articles

Commentaires