Le président brésilien Michel Temer a proclamé l'ouverture des 15es Jeux paralympiques de Rio, mercredi soir, au stade Maracana.

La cérémonie a commencé par le saut acrobatique vertigineux de l'athlète américain, Aaron Welche, qui s'est élancé en fauteuil roulant d'une rampe de 17 mètres.

La pluie diluvienne n'a pas refroidi les ardeurs des acteurs de la soirée.

L'ultime honneur d'allumer la vasque est allé au nageur brésilien Daniel Dias. Cette finale très symbolique a conclu la cérémonie d'ouverture.

Défilé des athlètes

Menés par le nageur syrien Ibrahim Al Hussein, membre de la première équipe paralympique de réfugiés, 4342 athlètes de 159 nations ont ensuite entamé une grande parade au son de la musique brésilienne.

Comme prévu, le Montréalais David Eng a mené la délégation canadienne. Le double médaillé d'or au basketball en fauteuil roulant a fait une entrée remarquée.

La chef de mission Chantal Petitclerc fermait la marche pour la délégation de l'unifolié.

Les 162 athlètes canadiens veulent améliorer leur total de 31 médailles, obtenues à Londres en 2012. 

Une absence notoire 

Le nouveau président brésilien a été hué par plusieurs milliers de spectateurs quand il est apparu sur l'écran géant du stade.

Autre source de malaise, l'absence du président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach, retenu en Allemagne pour les obsèques de l'ancien président allemand Walter Scheel.

C'est la première fois en 28 ans qu'un président du CIO ne participe pas à la cérémonie d'ouverture des Paralympiques.

Les compétitions débuteront officiellement jeudi. Plusieurs Canadiens seront en action, dont Priscilla Gagné en judo.

 

Plus d'articles

Commentaires