Retour

Les joueurs de la NFL défient Trump et poursuivent leurs protestations

Les commentaires du président américain n'ont pas impressionné les joueurs de la NFL. Deux jours après que Donald Trump eut suggéré aux propriétaires d'équipes de la NFL de congédier les joueurs qui s'agenouillent pendant l'interprétation de l'hymne national américain, c'est précisément ce que beaucoup d'entre eux ont fait, dimanche.

La journée de matchs de la NFL s'est amorcée à 9 h 30 (HE) au stade de Wembley. En bordure du terrain, plus d'une vingtaine de joueurs des Jaguars de Jacksonville et des Ravens de Baltimore ont posé un genou au sol pendant que retentissait The Star-Spangled Banner, avant de se relever pour l'interprétation de l'hymne britannique.

Contrairement aux habitudes des propriétaires d'équipes de la NFL, celui des Jaguars, Shad Khan, s'est tenu debout aux côtés de ses joueurs avant le début de la rencontre. Khan avait remis un million de dollars américains à la campagne de Donald Trump.

La vague de protestations silencieuses attendue toute la journée dans le circuit Goodell, dans la foulée des vives réactions aux propos du président Trump, s'est concrétisée en après-midi.

Presque tous les joueurs des Steelers de Pittsburgh, notamment, sont demeurés dans leur vestiaire jusqu'au tout début de leur match contre les Bears à Chicago. Alejandro Villanueva, qui a combattu à trois reprises en Afghanistan, était le seul joueur des Steelers en bordure du terrain pendant l'hymne national.

D'autres se sont aussi agenouillés ailleurs, certains encore sont demeurés assis sur leur banc. Malcolm Jenkins, des Eagles de Philadelphie, a levé son poing droit dans les airs comme il le fait depuis longtemps.

La journée de samedi avait donné lieu à une joute verbale sur les réseaux sociaux et dans les médias dont le résultat est que Stephen Curry et les Warriors de Golden State, champions de la dernière saison de NBA, ne participeront pas à la traditionnelle visite à la Maison-Blanche.

De nombreux intervenants ont apporté leur soutien à Curry et aux Warriors, dont la vedette des malheureux finalistes, LeBron James.

Le président Trump est revenu à la charge dimanche matin en appelant les partisans de la NFL à « refuser d'assister aux matchs jusqu'à ce que les joueurs arrêtent de manquer de respect à notre drapeau et à notre pays. »

« L'assistance et les cotes d'écoute des matchs de la NFL sont en chute libre, a également écrit Trump sur Twitter. Oui, les matchs sont ennuyants, mais beaucoup de gens ne les regardent plus parce qu'ils aiment notre pays. La ligue devrait appuyer les États-Unis. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine