Retour

Les libéraux de Colombie-Britannique expulsent de leur parti le président de l'Assemblée

Darryl Plecas, dont l'élection comme président de l'Assemblée législative à Victoria a créé une onde de choc, a été évincé du Parti libéral.

Un communiqué du Parti libéral précise que le député d’Abbotsford Sud n’est plus membre du parti en raison de sa « trahison ».

Darryl Plecas a surpris les membres de son parti minoritaire en présentant sa candidature au poste de président de l’Assemblée, malgré « des promesses et des assurances répétées qu’il ne le ferait pas », explique le communiqué.

Les néo-démocrates au pouvoir et les verts, qui étaient au courant des intentions de Darryl Plecas, n'ont pas présenté de candidat. Il a été élu sans opposition.

« Les électeurs doivent pouvoir avoir confiance en leurs élus », poursuit le communiqué libéral. « Et les membres de l'Assemblée législative doivent pouvoir se faire mutuellement confiance. »

La décision de M. Plecas de devenir président enlève un vote au Parti libéral et fait pencher la balance du pouvoir davantage dans le camp du Nouveau Parti démocratique, qui gouverne grâce à une entente avec les verts. Le président de la Chambre ne vote qu’en cas d’égalité.

Députés ayant le droit de vote à l'Assemblée législative :

  • libéraux : 41
  • néo-démocrates : 41
  • verts : 3
  • indépendant : 1 (le président Plecas, qui ne vote qu’en cas d’égalité)

Un siège est vacant, celui de l’ex-première ministre libérale Christy Clark, qui a quitté la vie politique.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine