Retour

Les libéraux veulent accueillir 25 000 réfugiés... d'ici la fin de l'année

Le Parti libéral du Canada a rappelé samedi qu'il propose depuis le printemps dernier que le Canada accueille 25 000 réfugiés syriens parraînés par le gouvernement. Mais le candidat Marc Garneau a précisé que l'objectif des libéraux est de recevoir tous ces réfugiés d'ici le 1er janvier 2016.

Quelques heures après la présentation du plan des néo-démocrate pour accueillir 46 000 réfugiés syriens sur cinq ans, les candidats libéraux Marc Garneau et Jane Philpott ont rappelé que leur chef avait demandé en mars dernier au gouvernement Harper d'accepter 25 000 réfugiés syriens. Ils ont ajouté que leur parti s'engage à investir 100 millions de dollars en 2015-2016 dans le but d'accélérer le traitement des demandes.

« En tant que Canadiens, nous pouvons et devons faire plus pour aider les réfugiés syriens qui recherchent désespérément la sécurité », a affirmé Marc Garneau, candidat libéral dans Notre-Dame-de-Grâce-Westmount.

M. Garneau n'a toutefois pas été en mesure de préciser d'où vient le chiffre de 25 000 réfugiés, si ce n'est qu'il s'agit du nombre défini par le chef libéral Justin Trudeau au printemps dernier. Il a ajouté que le nombre et le montant annoncé visent à répondre à un besoin immédiat, et que son parti est ouvert à en faire davantage.

Lors de l'annonce du plan du NPD, la candidate Hélène Laverdière avait expliqué que le nombre de 46 000 réfugiés proposé par son parti est basé sur la demande des Nations unies aux pays occidentaux d'accueillir un million de réfugiés syriens.

Le Parti libéral du Canada promet par ailleurs de verser « immédiatement une nouvelle contribution de 100 millions de dollars au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés afin de soutenir les activités cruciales de secours en Syrie et dans les régions environnantes ».

« Les dirigeants municipaux et provinciaux partout au pays ont déjà, conjointement, pris des mesures, et les Canadiens se sont mobilisés personnellement pour répondre à la crise, a ajouté la candidate libérale dans Markham-Stouffville, Jane Philpott.

Au début de l'année, le gouvernement Harper a annoncé sa volonté d'accueillir 10 000 réfugiés syriens sur trois ans et 3000 Irakiens en 2015. Puis, au début de la campagne électorale, le chef conservateur a promis d'accueillir 10 000 réfugiés syriens de plus au pays d'ici quatre ans. Cette annonce portait alors à 23 000 le nombre de réfugiés qui devraient venir de Syrie et d'Irak d'ici la fin 2018.

Plus d'articles

Commentaires