Retour

Les mineurs de la « jungle » de Calais déplacés et relogés

Les quelque 1600 mineurs qui habitaient seuls l'ancienne « jungle » de Calais ont tous été transférés dans d'autres villes de France, où ils seront confiés à des centres spécialisés. Trois autocars ont quitté le camp mercredi matin dans ce qui s'avère la dernière étape du démantèlement du plus grand bidonville du pays.

Au total, ce sont 38 autocars qui sont partis de Calais avec des mineurs à leur bord afin de les emmener dans 60 centres disséminés dans l'Hexagone. Les jeunes ont ainsi quitté l'ensemble de conteneurs chauffés qui leur servaient de logement.

Ceux-ci ont été avertis mardi par la voie d'un communiqué diffusé dans neuf langues qu'ils seraient relogés dans des centres d'accueil régionaux français. S'ils ne pouvaient pas choisir leur destination, ils étaient autorisés à choisir avec quels concitoyens de la « jungle » ils voulaient entreprendre ce voyage.

Les autorités françaises avaient transféré la semaine dernière les quelque 4500 migrants adultes qui occupaient toujours ce camp de fortune dans l'espoir de traverser La Manche pour atteindre le Royaume-Uni, où la situation de l'emploi est plus reluisante qu'en France.

La plupart des mineurs ayant quitté la « jungle » espèrent toujours se rendre au Royaume-Uni, pays qui a déjà accueilli 300 de ceux-ci lors de la première phase du démantèlement du camp. 

Les discussions avec Londres à ce sujet font des progrès affirment les autorités françaises. Selon la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, « il semble » que la moitié d'entre eux soient susceptibles d'aller au Royaume-Uni en vertu des politiques européennes favorisant le regroupement des familles. D'autres espèrent profiter d'une disposition de la législation migratoire britannique portant sur les migrants « vulnérables ».

Symbole de l'échec européen face à la crise migratoire, le plus grand bidonville de France a abrité jusqu'à 8100 personnes, selon les estimations des autorités du pays. De 360 à 400 femmes et enfants migrants demeurent hébergés dans un ancien centre jouxtant l'ancienne « jungle ».

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?