Retour

Les partisans des Jets en liesse après la victoire de leur équipe

Dès la fin du match opposant les Jets, seule équipe canadienne encore présente en séries éliminatoires de la LNH, aux Predators, les partisans de l'équipe de Winnipeg ont envahi les rues de la capitale manitobaine pour manifester leur soulagement.

Dans la capitale manitobaine, plusieurs milliers de personnes, habillées en blanc et rassemblées dans la Place Bell MTS ou au Centre culturel franco-manitobain, ont laissé éclater leur joie à la fin du match. Radio-Canada est sur place pour rendre compte des événements de la soirée.

Suivez avec nous le match des Jets contre les Predators

Lucille Gregory, venue pour la première fois participer aux célébrations à la Place Bell MTS, était persuadée depuis le début de cette rencontre décisive que les Jets n’allaient faire qu’une bouchée des Predators.

Alors que les Jets menaient par deux buts, cette partisane enthousiaste avançait un pronostic, qui se révélera exact : « Les Jets vont marquer trois autres buts! »

Les partisans des Canadiens conquis

Un peu plus loin, la voix de Joé Vincent tente de couvrir les cris de la foule. Lui et ses amis sont arrivés il y a quelque temps de Montréal pour un projet professionnel et ces partisans du Canadien n’ont pas tardé à adopter les chandails blancs de Winnipeg. « Même à Montréal, les gens ont de plus en plus les Jets à coeur, c’est évident », explique-t-il. « Et le vivre ici c’est incroyable, les gens sautent de joie! »

À la Place Bell MTS dès le début de la rencontre, les partisans des Jets avaient sorti leurs porte-bonheurs pour mettre toutes les chances de leurs côtés, comme Jasmine Langham, qui avait remis les boucles d'oreilles « ayant permis aux Jets de gagner par le passé ».

« Quand je ne les ai pas portées, on n'a pas marqué », raconte-t-elle,

Thomas Graban, déguisé en farfadet porte-bonheur, explique qu'il s'est costumé à chacun des matchs des Jets. « Et cela prend beaucoup de temps à enlever », confie-t-il en riant.

Le bonheur aussi à Saint-Boniface

Venu assister à la retransmission du match au Centre culturel franco-manitobain, Marc-André Longval partageait également sa satisfaction de voir les Jets poursuivre l’aventure dans leur quête de la coupe Stanley.

« Mon équipe de cœur, les Penguins de Pittsburgh, a été éliminée. Alors, je soutiens d’autant plus les Jets de Winnipeg. Et voir la ville s’unir, ne faire plus qu’un, cela donne le sentiment qu’on vit un moment historique. »

Dans le quartier Saint-Boniface, comme au croisement des rues Portage et Main au centre-ville, les cris « Go Jets Go » ont résonné jusqu’à tard dans la nuit.

Les Jets accueilleront les Golden Knights de Las Vegas, dès samedi, en finale de l'Association de l'Ouest.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces