Retour

Les pétrolières s'inquiètent de la légalisation de la marijuana

Dans une lettre envoyée au Groupe de travail sur la légalisation et la réglementation de la marijuana, les entreprises pétrolières et gazières demandent que le gouvernement interdise la consommation de marijuana sur les lieux de travail qu'ils qualifient de sensibles.

Un texte de Tiphanie Roquette

Enform, l'organisation qui s'occupe des questions de sécurité au travail pour les entreprises énergétiques, réclame également une interdiction de la consommation de la drogue à l'approche d'un quart de travail sur un chantier. Le groupe ne précise toutefois pas combien de temps à l'avance un travailleur devra cesser de fumer si la drogue est légalisée comme prévu.

L'organisation espère aussi que la possession de la marijuana sera interdite sur les lieux de travail dans la nouvelle loi.

Dans la lettre de six pages datée du 29 août, le groupe s'inquiète de la durée des effets de la marijuana. Plusieurs études médicales qui y sont citées rapportent des effets ressentis de 24 heures jusqu'à 28 jours après l'utilisation de la drogue.

L'organisation se préoccupe également des moyens à sa disposition pour détecter la marijuana. « Notre capacité [à effectuer des tests pour déceler la présence de marijuana] est limitée par la technologie », a déclaré le président d'Enform, Cameron MacGillivray.

Le Groupe de travail doit rendre son rapport en novembre 2016.

Plus d'articles

Commentaires