Retour

Les policiers se préparent à plonger pour tenter de retrouver le jeune Ariel

L'enquête entourant la disparition du jeune Ariel Jeffrey Kouakou prend une nouvelle tournure : le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) prépare le terrain pour d'éventuelles recherches dans la rivière des Prairies afin de tenter de retrouver le garçon.

Les policiers inspectent actuellement les berges de la rivière. Ils souhaitent valider la force du courant ainsi que l'épaisseur de la glace avant d'entamer des recherches dans le cours d'eau. Ces recherches pourraient avoir lieu en début de semaine, si les conditions le permettent.

Le SPVM en profite également pour briser la glace le long des berges.

Un peu plus tôt dimanche, le SPVM a aussi décidé d'élargir son périmètre de recherche pour retrouver le jeune Ariel Jeffrey Kouakou, 10 ans, porté disparu depuis le 12 mars dans le nord de Montréal.

« Faute d'éléments », le SPVM a pris cette décision pour « se donner le plus de chances pour trouver des éléments », a expliqué dimanche à Radio-Canada Andrée-Anne Picard, porte-parole du SPVM.

« On s’était concentré sur 400 mètres carrés pour centraliser nos recherches, secteur où le jeune Ariel avait été vu pour la dernière fois. On va agrandir un peu », a-t-elle ajouté, alors que des agents s'apprêtaient à sillonner les berges de la rivière des Prairies.

« On va continuer le porte-à-porte et le ratissage », a également indiqué Mme Picard. Il est notamment demandé aux résidents de vérifier régulièrement leur cour arrière.

De nombreux citoyens, venus soutenir la famille d'Ariel, avaient également demandé samedi au SPVM de relancer l'alerte Amber.

Celle-ci avait été mise en place mardi après-midi, avant d'être levée en fin de soirée. Le SPVM a justifié sa décision par le fait qu'aucun indice ne lui laissait croire à un enlèvement.

Une récompense pour retrouver Ariel

Vendredi, le père du jeune Ariel avait envoyé, au terme d'un rassemblement citoyen, un émouvant message, en offrant son « pardon » à la personne qui, selon lui, détiendrait son fils.

Le lendemain, il a également offert la somme de 10 000 $ pour toute information qui permettrait de retrouver son fils. Cette somme est maintenant de 25 000 $, à la suite d'un don à la famille de 15 000 $ de la part du boxeur Adonis Stevenson.

« Je rêve qu’on puisse le retrouver et qu'il puisse revenir auprès de sa famille », a dit le boxeur.

Une page de financement participatif a également été créée par les collègues de M. Kouakou. Les membres du personnel de l'école des Berges-de-Lachine souhaitaient recolter 1000 $. En quelques jours, ils ont amassé plus de 21 000 $.

Des caméras l'avaient repéré

Ariel Jeffrey Kouakou, qui mesure 1,40 m (4 pi 7 po) et pèse environ 40 kg (88 lb), est porté disparu depuis lundi midi.

Au moment de sa disparition dans l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, il portait un manteau à capuchon noir orné de fourrure, un pantalon gris aux couleurs du FC Barcelone et des souliers jaunes.

Il a les yeux et les cheveux noirs et s’exprime en français.

Au moins deux vidéos ont montré le garçon en train de marcher, lundi, dans le secteur. La caméra de surveillance d’une station-service du boulevard Gouin a permis d'identifier Ariel allant d'un pas décidé sur le trottoir en face du parc des Bateliers.

Durant toute la semaine, des policiers, des pompiers et des bénévoles ont multiplié les recherches et ont fouillé les boisés et les rives voisines.

Des affiches du jeune disparu ont également été distribuées dans tout le quartier. Dimanche, plusieurs personnes ont continué d'effectuer cette tâche.

Aucune thèse n'est actuellement privilégiée par le SPVM.

Plus d'articles