Retour

Les préparatifs avancent pour la Journée du chandail orange

La Journée du chandail orange, dont le but est de rendre hommage aux survivants des pensionnats autochtones, se tient officiellement le 30 septembre, mais plusieurs activités auront lieu en Saskatchewan vendredi et samedi.

Cette journée a été créée pour se rappeler l'histoire de Phyllis Webstad, qui portait un chandail orange qui lui a été retiré de force à sa première journée dans un pensionnat.

Elle a lieu depuis 2013 un peu partout au Canada et a été officiellement reconnue l'an dernier par l'Association des conseils scolaires de la Saskatchewan.

Plusieurs écoles à travers la province participent à des activités éducatives vendredi.

À Saskatoon, un déjeuner communautaire aux crêpes aura lieu samedi et tous sont invités à s'y joindre en portant un chandail orange ou un vêtement orange pour affirmer leur soutien aux victimes d'abus dans les pensionnats.

À Regina, les gens sont invités à participer à une grande marche vendredi entre 11 h et 13 h au centre-ville. Elle débute au City Square Plaza.

Le système des pensionnats autochtones a été mis en place dans les années 1880 et la dernière école a fermé ses portes en 1996 en Saskatchewan. Durant ce temps, près de 150 000 enfants membres des Premières Nations, Inuits ou Métis ont été enlevés à leurs familles.

En entrevue à l'émission Pour faire un monde, Naomi Fortier-Freçon, enseignante de la 4e à la 8e année à l'École élémentaire Elsie Mironuck, explique que cette année la Journée du chandail orange coïncidera avec leur marche Terry Fox.

Les élèves vont donc réfléchir à l'importance de la solidarité, du respect et de l'entraide dans la société vendredi. Selon Mme Fortier-Freçon, ce genre de commémorations permet d'aider au processus de réconciliation.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine