Retour

« Les prochains jours seront critiques » pour la survie du béluga secouru au Nouveau-Brunswick

Un organisme environnemental qui observe les déplacements dans le fleuve Saint-Laurent du béluga secouru la semaine dernière au Nouveau-Brunswick exprime une certaine inquiétude sur ses chances de survie.

Le Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM) suit de près les déplacements du béluga à l’aide d’une balise installée sur lui. Selon les données reçues, il se dirige vers l’aval et il s’approche de la limite de l’aire que fréquentent les bélugas en été.

« Le patron des transmissions reçues et la trajectoire du béluga nous laissent croire que le béluga n’est peut-être pas assez fort pour nager contre le courant ou même pour se maintenir en place. On rappelle qu’au moment de la capture et lors de la remise à l’eau, les vétérinaires qui ont accompagné l’opération avaient émis un pronostic réservé », explique Marie-Ève Muller, porte-parole du GREMM.

Plusieurs organismes gouvernementaux et environnementaux ont participé, le 15 juin, au sauvetage du béluga qui était bloqué dans la rivière Nepisiguit. Le mammifère marin a été capturé et transporté dans son milieu naturel, le fleuve Saint-Laurent.

Il s’était retrouvé dans la rivière néo-brunswickoise, près de Bathurst, pendant une période de marées hautes, mais la faible profondeur des eaux l’empêchait ensuite de regagner l’océan­.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine