Retour

Les Québécois paieront moins pour les cotisations d'assurance-parentale

Québec abaissera les cotisations au Régime québécois d'assurance parentale (RQAP) de 2 % à compter du 1er janvier 2016. La réduction des cotisations permettra aux travailleurs, aux employeurs et au gouvernement d'économiser quelque 42 millions de dollars par année, selon le ministre du Travail, Sam Hamad.

Ainsi, par exemple, un travailleur ayant un revenu annuel de 70 000 $ épargnera 7,70 $ en 2016 alors que son employeur conservera 10,50 $.

Le ministre Hamad explique que cette réduction de cotisation s'inscrit dans la philosophie de son gouvernement d'allègement fiscal.

M. Hamad souligne qu'il s'agit d'une première baisse de cotisation au RQAP depuis sa création en 2006. « Il n'y a pas de petite économie », a-t-il fait remarquer.

« Depuis un an et demi, nous avons réussi à baisser - et nous allons baisser - trois cotisations : la CSST [...], la Commission des normes et la Commission d'équité salariale », explique M. Hamad. Il ajoute que la fusion des commissions des normes et d'équité salariale permettra aux entreprises d'économiser 12,5 % de ces cotisations pour un total de 9 millions de dollars.

M. Hamad ajoute du même souffle que le RQAP demeurera aussi accessible et généreux que par le passé. « Nous ne toucherons pas les avantages du régime, il n'y a pas de baisse d'avantages du régime », poursuit M. Hamad.

Le régime, qui a enregistré un déficit cumulé de quelque 330 millions de dollars, devrait enregistrer des surplus de 92 millions à compter de l'an prochain. C'est pourquoi le gouvernement annonce une baisse des cotisations, et M. Hamad prévoit que le régime sera complètement renfloué d'ici 2019.

Plus d'articles

Commentaires