Retour

Les Québécois plus religieux que les Américains?

J'aime beaucoup les études et les analyses du groupe américain PEW Research Center. Je suis allé dans leurs bureaux à Washington, il y a quelques années. Si vous aimez les statistiques, c'est un endroit hallucinant!

Un texte de Alain Crevier animateur de Second Regard

PEW publiait ces jours-ci une analyse sur les Américains qui se déclarent « sans religion ». Et, spontanément, j'ai pensé aux Québécois.

Un peuple pieux

Les États-Unis demeurent le pays où l'on trouve le plus grand nombre de chrétiens. Et, croyons-nous, ce sont des chrétiens croyants et pratiquants. Pas toujours reposants. Je me souviens du président Georges Bush qui a dit à Benoît XVI que ce qu'il allait trouver en sol américain, c'est un peuple pieux.

Mais, après les chrétiens, savez-vous quel est le deuxième groupe le plus important chez nos voisins du sud? Le groupe des « sans religion ». C'est 23 % de la population américaine qui se dit « sans religion ». Et si l'on en croit les sondages auprès des jeunes, il s'agit d'une tendance lourde.

Au Québec?

Chez nous, les « sans religion » étaient quasiment inexistants au début des années 70. À peine une hérésie! Et puis ils sont passés à 18 % (CROP/Radio-Canada, 2014).

Serions-nous donc plus religieux que nos voisins du sud? Difficile à croire. En fait, je ne le crois pas un seul instant.

Je crois que les Québécois demeurent une énigme sur cette question particulière. Mais une énigme temporaire. Avec le temps qui passe, avec les jeunes générations qui n'ont pratiquement pas reçu d'éducation religieuse et qui n'ont pas de pratique religieuse, on peut imaginer que dans les sondages et recensements à venir, la case « sans religion » pourrait bien exploser.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine