Retour

Les républicains remportent une élection partielle très suivie en Georgie

Les républicains sauvent leur siège en Georgie au terme d'une élection-baromètre sur leur popularité, après l'arrivée de Donald Trump à la présidence américaine. Avec 51,9 % des voix, leur candidate Karen Handel remporte l'élection la plus coûteuse de l'histoire des États-Unis pour un poste à la Chambre des représentants.

Cette ancienne haute fonctionnaire de l'État de la Georgie de 55 ans a joué sur sa grande expérience politique tout au long de la campagne.

Karen Handel est aussi connue pour avoir été à la tête de la Fondation Susan G. Komen en 2012, au moment où l'organisation a coupé son financement pour Planned Parenthood, qui assure, entre autres, le recours à l'avortement.

Symbole anti-Trump

Le démocrate Jon Ossoff a tenté de ravir le poste au Parti républicain, ce qui aurait été une première depuis 1979 et qui aurait donné le ton aux élections de mi-mandat l'an prochain.

Le jeune trentenaire, qui a déjà travaillé au Congrès américain avant devenir documentariste, est devenu en cours de route le symbole d'opposition au président Trump. Se positionnant comme celui qui allait « restaurer le civisme », le candidat ne mentionnait jamais le nom du milliardaire, ni même celui de son adversaire. Il espérait que son leadership « empreint de fraîcheur » saurait séduire les électeurs face aux politiciens de carrière.

Or, le président américain s'est invité à cette élection partielle où des millions de dollars se sont envolés en publicité. Donald Trump a notamment écrit sur Twitter que M. Ossoff allait augmenter les taxes. Il lui a reproché de ne pas avoir de position ferme contre la criminalité et de ne pas habiter dans le district dans lequel il se présente.

À l'inverse, le président Trump a indiqué sur Twitter que Karen Handel est une femme travaillante, qui va se battre pour maintenir le fardeau fiscal le plus bas possible, offrir des soins de santé de qualité et renforcer la sécurité.

Plus d'articles

Commentaires