Tout n'a pas été dit sur le mouvement social de 2012. L'ex-leader étudiant Gabriel Nadeau-Dubois nous reçoit chez lui et ouvre sa boîte de souvenirs, qu'il n'a pas touchée depuis cinq ans. Documents inédits, confessions et révélations étonnantes : découvrez les coulisses de cette page d'histoire du Québec.

Par Thomas Gerbet

Cliquez ici pour accéder à notre balado » 

À 12 votes près, la grève étudiante n'aurait peut-être pas vu le jour. L'ancien porte-parole de la CLASSE, Gabriel Nadeau-Dubois, revient sur les débuts fragiles du printemps érable, qui a commencé par un vote de grève très serré au Collègue de Valleyfield, le 13 février 2012. Découvrez l'envers du décor de ces rassemblements qui étaient fermés aux médias.

Celui qui a incarné le visage et la voix de centaines de milliers d'étudiants ressort pour la première fois ses carnets rouges où il prenait des notes. Il se remémore ses discours et certaines erreurs surprenantes qui le font bien rire aujourd'hui, comme lorsqu'il s'est endormi durant une entrevue.

Gabriel Nadeau-Dubois dévoile pour la première fois le contenu étonnant d'une lettre que Pauline Marois lui a adressée quelques jours avant de devenir première ministre du Québec.

On a réussi, une fois pour toutes, à réfuter l'idée selon laquelle ma génération serait une génération désintéressée, apolitique et individualiste.

Gabriel Nadeau-Dubois

L'ancien leader étudiant se souvient avec émotion de la pression énorme qui reposait sur ses épaules et des centaines de menaces de mort dont il a fait l'objet. Il révèle d'ailleurs que ce n'est pas de ses adversaires dont il avait le plus peur, mais de militants dans son propre camp. Ses parents ont aussi beaucoup souffert, jusqu'à sa grand-mère dans son village de Chaudière-Appalaches.

Découvrez les coulisses de ses rapports tendus avec les médias, sa relation avec Léo Bureau-Blouin, sa gestion difficile des groupies et les raisons de son incroyable popularité chez les chauffeurs de taxi haïtiens de Montréal.

Écoutez-le aussi raconter pourquoi une rencontre par hasard avec Jean Charest a fait paniquer les gardes du corps de l'ancien premier ministre.

À travers ce balado ponctué d'archives, retrouvez les épisodes qui ont marqué ces huit mois de contestation (la blague de Jean Charest au salon Plan Nord, les propos du matricule 728...). Ce document sonore présente aussi plusieurs extraits de chansons créées durant cette période d'effervescence artistique.

Plus d'articles

Vidéo du jour


9 choses à savoir sur Meghan Markle