Retour

Les universités montréalaises se préparent à administrer la naloxone

Des universités montréalaises veulent intervenir dans les cas de surdose aux opioïdes. À l'instar de ce qui se fait ailleurs au pays, les directions de ces établissements veulent que leur personnel puisse administrer la naloxone, l'antidote aux opioïdes comme le fentanyl.

Un texte de Jean-Philippe Robillard

Alors que les surdoses liées au fentanyl sont en hausse à Montréal, la direction de l'Université McGill craint le pire. Le premier vice-recteur exécutif adjoint de l’institution, Ollivier Dyens, juge la situation préoccupante. « C'est inquiétant. C'est une drogue qui fait des ravages. On parle ici d’une population de 40 000 étudiants. »

Les craintes sont telles que la direction de McGill veut former des agents de sécurité et du personnel pour intervenir dans les cas de surdose sur le campus, pour administrer la naloxone et ainsi éviter des décès. « Les agents de sécurité, [mais aussi] les employés qui travaillent dans les résidences et probablement des membres de la communauté partout sur le campus. »

À l'Université du Québec à Montréal (UQAM), on a déjà formé une quinzaine d’agents de sécurité. On souhaite en former une centaine.

Selon le directeur de la prévention et de la sécurité à l'UQAM, Jean-François Champagne, il ne manque que les trousses de naloxone.

« Donc, ils n'ont pas entre les mains la naloxone pour pouvoir le faire; il reste ça à régler », dit M. Champagne.

Sur les campus, les étudiants voient d'un bon œil ces nouvelles mesures pour tenter d’enrayer les décès par surdoses relativement au fentanyl.

À l'Université de Montréal, l’initiative suscite de l’intérêt, comme nous l’a fait savoir par courriel la porte-parole de l’institution, Geneviève O’Meara. « Nous suivons le dossier de près, et sommes au travail [afin de] savoir comment nous pourrions former certains acteurs-clés de notre établissement pour que ceux-ci puissent administrer la naloxone; je pense notamment à nos premiers répondants. »

La mesure suscite également de l’intérêt à l’Université Concordia.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine