Retour

Les usagers du train de banlieue seront dédommagés pour les pannes

La clientèle du Réseau de transport métropolitain (RTM) sera indemnisée au cours des prochaines semaines pour les désagréments causés par les nombreuses perturbations qui ont affecté le réseau cet hiver.

Les usagers auront le choix entre « un rabais de 30 % sur un titre mensuel (TRAM ou TRAIN) ou six titres de train gratuits », a annoncé le RTM mercredi matin, précisant que « les modalités liées à cette compensation seront communiquées sous peu ».

Le RTM avait convié les médias à la présentation de son Plan d'action pour améliorer, de façon durable, la fiabilité et la ponctualité du réseau de trains, qui prévoit des investissements de 450 millions de dollars sur cinq ans pour les infrastructures, le matériel roulant, l'exploitation et la maintenance, de même que la bonification du plan d'opération hivernal.

Voici quelques exemples des mesures qui seront mises de l'avant :

  • Des éléments électriques seront remplacés sur les systèmes d'aiguillage afin de prévenir les problèmes d'enneigement et de gel, notamment sur la ligne Deux-Montagnes;
  • Les voitures MR90 de la ligne Deux-Montagnes seront remises à niveau;
  • Le RTM commandera 20 voitures additionnelles à deux niveaux et 10 locomotives au diesel à faible émission de gaz à effet de serre;
  • Des voies de garage et un bâtiment destiné aux essais sur locomotives et au reprofilage des roues seront ajoutés au centre de maintenance de Lachine;
  • Du personnel supplémentaire sera affecté « aux endroits stratégiques » et des équipements spécialisés additionnels seront acquis.

Les derniers mois ont été difficiles pour les usagers des six lignes de train de banlieue du Grand Montréal. Pannes et retards se sont multipliés, ce qui a notamment poussé le directeur général du RTM, Raymond Bachant, à présenter des excuses, le mois dernier.

Le RTM avait jusqu'à lundi dernier pour remettre au ministre des Transports, André Fortin, un plan d'action sur les mesures à prendre pour éviter que la situation se répète l'hiver prochain.

Pour ménager sa clientèle, la direction a aussi suspendu la vérification des titres de transport par ses inspecteurs. Cette mesure temporaire sera levée lundi prochain, le RTM ayant récemment observé « un meilleur taux de ponctualité ».

D'après les chiffres fournis par le Réseau, la ponctualité variait de 93 % à 98 % sur les lignes de train de banlieue, la semaine dernière.

Le prix des titres de transport du RTM varie en fonction des zones couvertes, du statut des usagers (adultes, enfants, étudiants, aînés) et des moyens de transport utilisés (train, métro, autobus). Le titre mensuel le plus cher coûte 263 $.

Les passagers d'un train de banlieue voyageant sans titre de transport valide sont normalement passibles d'un constat d'infraction de 122 $.

Plus d'articles