Retour

Livraison du courrier à domicile : Ottawa opte pour le statu quo

Le gouvernement de Justin Trudeau confirme que Postes Canada n'abolira pas la livraison à domicile du courrier, comme le projetait l'ancien gouvernement conservateur. En revanche, les 800 000 foyers où on avait déjà commencé à se rendre à pied à des boîtes communautaires ne verront pas leur service à domicile être rétabli.

C'est ce qu'a annoncé, mercredi, la ministre des Services publics, Carla Qualtrough.

En conférence de presse, le président du Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes, Mike Palecek, a commenté la décision du gouvernement Trudeau en affirmant sa déception devant l’annonce gouvernementale.

« Nous sommes déçus que le premier ministre n’ait pas respecté sa promesse électorale de ramener le service de livraison de la poste à domicile. Il était clair pendant la campagne électorale qu’un gouvernement libéral allait réintégrer le service à domicile à ceux qui l’avaient perdu », a-t-il mentionné.

Le syndicat se dit par contre heureux de voir le programme annulé et « d’avoir pu sauver la livraison à domicile du courrier pour plus de 4 millions d’adresses au pays ».

Mike Palecek a également annoncé que le syndicat ne baissait pas les bras pour tenter de ramener le service aux quelque 840 000 personnes l’ayant perdu depuis la décision de l’ancien gouvernement Harper.

Les partis d'opposition à Ottawa accusent aussi le gouvernement de ne pas tenir parole. « L’impression des électeurs, c’est que [les libéraux] allaient restaurer les services qui avaient été coupés », affirme le député Daniel Blaikie, du Nouveau Parti démocratique.

Puis, Jean-François Parenteau, membre du comité exécutif à la Ville de Montréal et responsable des services aux citoyens, a abondé dans le même sens que le syndicat national.

« On est très satisfait qu’on n’aille pas plus loin, malheureusement je déplore fortement que Postes Canada ne réinstalle pas le service à domicile puisqu’il y a au moins 800 000 personnes qui ont été lésées dans un processus qui a été arrêté », a commenté M. Parenteau.

Il a cependant ajouté que le statu quo permettrait selon lui la réintégration éventuelle du service complet.

D'où viendra l'argent?

L'ex-gouvernement conservateur de Stephen Harper affirmait que Postes Canada ne pouvait plus se permettre financièrement de continuer à livrer le courrier à domicile.

Postes Canada devait épargner 350 millions de dollars par année grâce à l'élimination de la livraison du courrier à domicile pour les 4,2 millions de foyers qui en bénéficient toujours.

La ministre Qualtrough répond que les perspectives financières de la société fédérale sont meilleures à court terme qu'elles ne l'étaient il y a deux ans. Selon elle, cela donne une « marge de manoeuvre » pour une réforme de Postes Canada.

Le gouvernement modifiera également la loi pour permettre à la société de réinvestir ses profits dans l'amélioration de ses services.

Cela dit, la ministre Qualtrough ne ferme pas la porte à la fin de la livraison du courrier tous les jours de la semaine, par mesure d'économie budgétaire.

Pour les aînés

La ministre Qualtrough assure qu'elle se préoccupe du sort des personnes âgées qui ont du mal à marcher ou qui sont carrément incapables de se déplacer pour aller chercher leur courrier.

Le gouvernement établira un groupe d'intervention pour s'attaquer à toute préoccupation d'accessibilité de la part des 800 000 ménages pour lesquels la livraison à domicile avait déjà été abandonnée ou d'autres personnes qui pourraient faire face aux mêmes enjeux.

Certaines personnes à mobilité réduite pourraient de nouveau recevoir leur courrier à la maison, sur une base individuelle.

Le directeur général du Réseau FADOQ (Fédération de l’âge d’or du Québec), Dany Prud’Homme, voit d’un bon œil la bonification du programme d’aide à l’accessibilité, mais attend d'en voir les résultats concrets sur le terrain.

« On a déjà un beau grand pas de fait pour ce qui est du futur de ceux qui devaient être convertis [aux boîtes postales]. On veut bonifier pour ceux qui ont de la mobilité réduite et nous on va s’assurer qu’on peut aller au maximum pour sauver [le service] » a-t-il commenté en entrevue à ICI RDI, mercredi.

Relations de travail

La « collaboration » entre la direction et les employés de Postes Canada est aussi primordiale, affirme la ministre Qualtrough.

Les relations de travail entre les deux parties ont été tendues au cours des dernières années.

Plus d'articles