Retour

Londres : un défilé de la fierté sous haute surveillance policière

Des dizaines de milliers de personnes ont pris part aujourd'hui au défilé de la fierté gaie à Londres, un événement encadré cette année par une présence policière accrue.

La Pride in London Parade, qui en est à sa 45e édition, a connu la présence policière la plus visible et la plus forte de son histoire.

L’ambiance « sera quelque peu différente cette année » en raison de la menace terroriste, avait préalablement indiqué la commissaire de la police métropolitaine de Londres, Cressida Dick.

Les autorités n’avaient reçu aucune menace spécifique concernant le défilé, a précisé la commissaire. La police a toutefois tenu à « modifier ses plans et adapter sa stratégie sécuritaire » dans la foulée des attentats de Londres et de Manchester, qui ont fait 5 et 23 morts.

Les mesures de sécurité renforcées ont donc inclus des policiers armés, des bollards de béton et des officiers en civil qui circulaient dans la foule.

Les organisateurs ont affirmé voir cette présence policière d’un bon œil, sans craindre que cela ne ternisse l'ambiance de fête.

Un peu plus de 26 000 personnes ont pris part au défilé, mais des centaines de milliers de spectateurs étaient attendus tout au long du parcours.

Les organisateurs prévoient qu’un nombre record d’un million de personnes participeront aux festivités organisées au cours du week-end.

Le premier défilé de la fierté de Londres, qui a eu lieu en 1972, a rassemblé 2000 participants.

Cette année marque le 50e anniversaire de la décriminalisation de l’homosexualité en Angleterre et au Pays de Galles.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine