Retour

Los Angeles menacée par des feux de forêt d'une intensité sans précédent

Des centaines d'écoles de l'agglomération de Los Angeles ont été fermées, jeudi, après la naissance d'un brasier en pleine ville. Pendant ce temps, de nombreux feux de forêt alimentés par de puissants vents menacent toujours le sud de la Californie.

Los Angeles est menacée par le feu Skirball, qui a pris naissance mercredi au coeur de la métropole. Il s’étend sur environ 2 km2 et menace notamment le musée du Getty Center, ses oeuvres de Monet et de Rembrandt, ainsi que le quartier Bel-Air, prisé par des milliardaires comme Beyoncé et Elon Musk.

Aux dernières nouvelles, Skirball était contenu à 20 %. Pour l’heure, les vents qui soufflent sur la ville sont moins puissants que prévu.

Les autorités parlent même d’un petit miracle, mais elles ajoutent du même souffle que si les vents augmentaient d’intensité, la situation à Los Angeles pourrait rapidement s'aggraver.

Plusieurs sections de l'autoroute 405 ont dû être temporairement fermées, occasionnant des embouteillages monstres dans une agglomération déjà connue pour son trafic infernal.

Pour le moment, le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, demande aux 230 000 personnes qui ont fui leur maison de ne pas y retourner.

Les secouristes ne déplorent aucune victime à Los Angeles.

Sans précédent

Les incendies de forêt survenus cette année en Californie sont déjà les plus mortels de l'histoire de l'État. Pas moins de 40 personnes ont perdu la vie dans des feux qui ont ravagé le nord de l'État plus tôt cet automne.

Pour ce qui est des feux en cours, les vents qui les alimentent ne sont par anormaux pour la saison, explique Loïc Pialat, journaliste basé à Los Angeles. C'est plutôt le manque de précipitations significatives depuis le mois de mars qui est exceptionnel, poursuit-il.

« La saison des incendies semble s’allonger, ce qui inquiète les autorités, dit M. Pialat. La végétation n’est habituellement pas aussi sèche à ce moment de l'année. Tout cela est lié aux changements climatiques et indique que ce type de feu pourrait bien devenir la norme dans les prochaines années. »

Alerte violette

Les incendies qui poursuivent leur course galopante dans le sud de la Californie sont attisés par des vents parfois dignes d'un ouragan de catégorie 1.

L'État attribue une couleur en fonction de leur intensité : jaune, orange, rouge. Pour la première fois, l’alerte maximale violette a été décrétée pour la journée de jeudi.

Les bourrasques les plus puissantes, selon les services météorologiques de Los Angeles, ont atteint mercredi soir 136 km/h, et les autorités prévoient des vents soufflant de 80 à 120 km/h jusqu'à samedi.

Thomas et Creek

Avec les données de Cal Fire, il est possible de suivre l'évolution des incendies en Californie en direct sur la carte présentée ci-dessous.

Depuis le début de la semaine, des milliers de pompiers enchaînent les nuits blanches sur de nombreux fronts dans le sud de la Californie.

À 45 minutes au nord de Los Angeles, dans le comté de Ventura, Thomas est le brasier le plus dévastateur. Il atteint une superficie de 365 km2 et a déjà détruit près de 39 000 hectares.

Il n'était contenu qu'à 5 %, selon le dernier bilan. Il a entraîné un décès, détruit plus de 150 structures depuis lundi et menace encore 15 000 structures.

Les pompiers combattent également le feu Creek, qui brûle sur 50 km2 dans la vallée de San Fernando. Cet incendie a détruit une trentaine de maisons et 2500 autres sont menacées.

Plus d'articles

Commentaires