Retour

Lunenburg menacé par les changements climatiques, selon l'UNESCO

La partie la plus ancienne de la ville de Lunenburg, site inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, serait menacée par le réchauffement climatique. C'est l'une des conclusions d'un rapport déposé par l'organisation.

Un reportage de Audrey Roy

Le rapport déposé jeudi conclut que 31 sites naturels et culturels du patrimoine mondial, répartis dans 29 pays, sont menacés par les changements climatiques.

Quelques sites menacés :

« Ils sont exposés à des hausses de températures, à la fonte des glaciers, à l'augmentation du niveau des mers, à une multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes, à des sécheresses plus marquées et à un allongement de la saison des incendies », peut-on lire dans le rapport.

« Le changement climatique affecte les sites du patrimoine mondial partout dans le monde », a souligné l'auteur principal du rapport et Directeur adjoint du Programme climat et énergie à l'UCS, Adam Markham.

Le Vieux Lunenburg serait menacé par la montée des niveaux de la mer. Cela pourrait avoir des répercussions sur le tourisme et l'économie de la région.

Les revenus du tourisme dans cette région représentent 160 millions de dollars par année.

La mairesse de Lunenburg assure que le conseil municipal fait son possible pour réduire les répercussions de l'augmentation du niveau de l'eau sur l'industrie des pêches et du tourisme. Rachel Bailey ajoute que c'est une situation très préoccupante. 

« Le tourisme est extrêmement important pour notre économie. Ce qui rend Lunenburg spécial est le fait que ce soit un site protégé par l'UNESCO », affirme la mairesse. 

« Les gouvernements du monde, le secteur privé et les touristes ont tous besoin de coordonner leurs efforts pour réduire les émissions de carbone et de protéger les ressources naturelles et culturelles les plus précieux du monde de l'impact des activités touristiques », croit Elisa Tonda, la tête de l'Unité Industrie responsable et chaînes valeur.

Le centre historique de Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, est sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1995. C'est d'ailleurs dans cette petite municipalité côtière que l'on retrouve la célèbre goélette Bluenose II et le Musée des pêches de l'Atlantique.

Pour consulter le Rapport sur le patrimoine mondial et le tourisme qui recense les sites menacés par le changement climatique (en anglais) :

Plus d'articles

Commentaires