Retour

Malgré les critiques, le Roy Thomson Hall maintient le concert de Valery Gergiev

Le Roy Thomson Hall n'a pas l'intention d'annuler le concert que le controversé chef d'orchestre russe Valery Gergiev doit donner en novembre à Toronto, malgré les protestations du groupe Egale Canada, un organisme national qui milite pour les droits des personnes LGBT. Valery Gergiev, qui est connu pour être un partisan du président Vladimir Poutine, aurait tenu de nombreux propos homophobes en Russie.

Un texte de Jean-Philippe Nadeau

Les protestations d'Egale Canada surviennent au moment où les billets de concert viennent d'être mis en vente en Ontario avant la représentation du 10 novembre 2017.

La directrice générale du groupe, Helen Kennedy, a écrit au conseil d'administration des corporations Massey Hall et Roy Thomson Hall, qui possèdent les deux salles de spectacle du même nom au centre-ville de Toronto. « Je leur ai demandé d'annuler le concert de M. Gergiev en leur rappelant son soutien aux politiques et aux lois sur la discrimination du président Poutine contre les gais en Russie. »

Valery Gergiev a complètement repensé et réorganisé l'orchestre symphonique et le ballet Mariinsky de Saint-Pétersbourg (le Kirov à l'époque soviétique). Le chef d'orchestre avait été nommé directeur artistique de l'institution en 1988 à l'âge de 34 ans et avait réussi à traverser la crise économique et politique après l'effondrement de l'URSS trois ans plus tard.

Le musicien de 63 ans en est devenu le directeur général en 1996. Il a depuis présenté des concerts dans 45 pays, dont un en Syrie dans l'enceinte de la cité antique en ruine de Palmyre.

Un chef d'orchestre controversé

Les détracteurs de Valery Gergiev l'accusent toutefois d'être devenu la vitrine de la propagande culturelle de Vladimir Poutine.

Des défenseurs des droits de la personne, des militants gais et des nationalistes ukrainiens ont d'ailleurs perturbé dans le passé ses représentations, à Londres et à New York notamment. Certains l'accusent d'appuyer ouvertement les politiques homophobes du président Poutine, d'autres d'avoir appuyé l'annexion de la Crimée par la Russie en 2014.

En septembre 2013, Valery Gergiev a expliqué la loi fédérale russe « contre la propagande homosexuelle » en ces termes : « En Russie, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger les enfants contre les pédophiles. Cette loi n'a rien à voir avec l'homosexualité, elle cible plutôt la pédophilie ». La déclaration est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase pour le groupe Egale Canada.

Dans un communiqué, le Roy Thomson Hall (RTH) dit comprendre et respecter les inquiétudes d'Egale Canada. Il soutient toutefois que « la présentation du concert de l'ensemble Mariinsky est une célébration de la musique qui est destinée à faire entendre aux amateurs l'un des orchestres symphoniques les plus appréciés du monde ».

Mme Kennedy dit espérer que les amateurs de musique n'assisteront pas au concert si la direction du RTH ne revient pas sur sa décision d'inviter M. Gergiev et son orchestre à jouer dans sa salle de spectacle du centre-ville.

« Nous avons la responsabilité de sensibiliser le public sur les atteintes aux droits de la personne en Russie », dit-elle. Elle ajoute qu'elle a néanmoins espoir que la direction change encore d'avis à la fin de l'été. « Nous sommes toujours en négociations avec eux », précise-t-elle.

La responsable des médias au RTH, Mima Agozzino, rejette par ailleurs les accusations selon lesquelles son organisation tient une politique de deux poids, deux mesures au sujet de l'annulation du concert de la pianiste ukrainienne prorusse Valentina Lisitsa en 2015 à la suite des pressions de la communauté ukrainienne au Canada.

À l'époque, l'Orchestre symphonique de Toronto avait qualifié d'offensants les propos de la pianiste sur Twitter durant le conflit dans l'est de l'Ukraine.

Mme Agozzino rappelle que c'est la direction de l'Orchestre symphonique de Toronto qui avait décidé à l'époque d'annuler la venue de Mme Lisitsa et non les gestionnaires de la salle de concert Roy Thomson Hall où l'OST se produit.

Helen Kennedy refuse de dire si son groupe compte perturber la représentation de novembre. « Nous sommes des membres à parts égales de la société, nous assistons à des spectacles comme les autres et nous entendons exercer notre influence pour forcer le RTH à annuler le concert. »

Joints à Saint-Pétersbourg, les attachés de presse de Valery Gergiev n'ont jamais répondu à nos demandes d'entrevue.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine