Retour

Marie-Philip Poulin suit l'exemple des pionnières du hockey

Pour la première fois de sa carrière, la Québécoise Marie-Philip Poulin assurera le rôle de capitaine aux Jeux olympiques, à Pyeongchang. En quête d'une troisième médaille d'or olympique, elle prend son rôle très au sérieux et souhaite poursuivre le travail de celles qui l'ont précédée.

Un texte de Justine Roberge

« C’est un honneur. Je suis vraiment chanceuse d’avoir ce rôle-là. C’est très excitant. »

L'athlète originaire de Beauceville porte le « C » pour le Canada depuis le Championnat du monde en 2015, mais ce sera sa première expérience aux Olympiques.

À 26 ans, elle est la 5e capitaine de l'histoire de l'équipe. Caroline Ouellette (2014), Hayley Wickenheiser (2010), Cassie Campbell (2006, 2002) et Stacey Wilson (1998) ont aussi eu cette chance.

« De pouvoir suivre leurs pas, c’est vraiment quelque chose d’honorable. J’en suis très reconnaissante. »

Poulin sera épaulée par la triple médaillée d’or olympique Meghan Agosta et les médaillées d’or de 2014 Brianne Jenner et Jocelyne Larocque, toutes les trois capitaines adjointes.

« On est un groupe de leaders, fait remarquer Poulin. À voir l’équipe qu’on a, on est dans la bonne direction. »

Le tournoi olympique de hockey féminin aura lieu du 10 au 22 février. Le Canada, qui fera partie du groupe A, doit amorcer le tour préliminaire le 11 février.

Plus d'articles