Plus de sept cents personnes se sont rassemblées au Cap Bon Ami aux aurores dimanche matin pour assister à un des moments les plus attendus du Festival Musique du Bout du Monde de Gaspé : la performance de Martha Wainwright au lever du soleil.

L'auteure-compositrice-interprète raconte qu'elle avait d'abord eu certaines appréhensions, la veille de l'évènement. « J'ai dormi dans la tente avec mes deux enfants et mon mari et j'ai dit peut-être la mer et le parc vont m'aider demain matin et en fait, oui ils m'ont aidé de différentes façons », explique-t-elle. 

Martha Wainwright a proposé un spectacle acoustique avec des chansons tirées de son troisième album Come home to mama, mais elle a joué aussi des pièces de la bande sonore de Trauma, ainsi qu'une série d'autres morceaux de son répertoire.

« Ça va être une musique assez calme pour commencer », précise-t-elle.

Une histoire de famille

L'artiste a grandi avec une famille de musiciens, dont son frère, Rufus Wainwright, avec qui elle collabore parfois.

Si Martha Wainwright profite maintenant d'une carrière à l'internationale, elle explique avoir ressenti une certaine pression à ses débuts. « Je me sentais un peu mal de faire la même chose », dit l'auteure-compositrice-interprète.

Trouver sa voix

Avant de lancer son premier disque éponyme en 2005, elle dit avoir beaucoup travaillé pour développer son propre style.

Elle profite désormais d'une carrière à l'international. « Dans les 10 dernières années, j'ai vraiment commencé à avoir un bon sens de qui je suis. Je me sens bien sur la scène », affirme Martha Wainwright.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Les 10 poisons les plus puissants





Rabais de la semaine