Retour

Matthews s'inscrit dans l'histoire dans une défaite à Ottawa

Auston Matthews, des Maple Leafs de Toronto, est devenu le premier joueur de l'ère moderne à marquer quatre buts à son premier match dans le circuit Bettman, mercredi, contre les Sénateurs à Ottawa.

Le tout premier choix au dernier repêchage a marqué les quatre buts des Leafs qui se sont inclinés 5-4 en prolongation. Le deuxième but du match de Kyle Turris a permis à l'entraîneur-chef Guy Boucher de récolter une victoire à ses débuts derrière le banc des Sénateurs. Bobby Ryan, Erik Karlsson et Derik Brassard ont complété la marque.

« C'était vraiment spécial, je n'arrivais pas à y croire », a dit Matthews, qui ne savait pas qu'il avait écrit une page d'histoire.

Peut-être aussi impressionnant, Matthews a pris la responsabilité pour le but vainqueur des Sénateurs en prolongation.

« Sur le dernier jeu, c'était mon erreur à 100 %. Nous sommes venus ici pour gagner et nous n'avons pas accompli notre objectif. »

C'est cette mentalité qui rend la recrue encore plus impressionnante aux yeux de ses entraîneurs et de ses coéquipiers.

« Il est un homme, a dit son entraîneur Mike Babcock. Il a 19 ans, mais il agit comme s'il avait 27 ans. Il est très mature. Il est un bon joueur. Quand vous voyez son deuxième but, il n'y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent faire ça. »

Pour ce deuxième but, marqué au premier tiers, Matthews a montré l'étendue de son talent. Il a volé la rondelle à l'ailier Mark Stone près de la ligne bleue des Sénateurs, l'a poussée dans la zone adverse avant de la reprendre du défenseur Erik Karlsson, complètement surpris. Matthews a ensuite battu le gardien Craig Anderson d'un angle restreint.

Matthews avait ouvert la marque à mi-chemin du premier vingt après une remise de Zach Hyman pendant que Anderson était dans une position vulnérable.

L'Américain de 19 ans a complété son tour du chapeau après 1:25 de jeu en deuxième période. Il a accepté une passe transversale de Morgan Reilly avant de surprendre à nouveau Anderson.

Matthews a ensuite écrit une page d'histoire avec trois secondes à écouler en deuxième période dans une descente à deux contre un avec William Nylander.

Ses parents Brian et Ema étaient dans la foule et ont célébré le premier but de leur fils avec un baiser. Après le troisième but, la mère de Matthews a tapé les mains des spectateurs autour d'elle, puis elle était en larmes après le quatrième but.

« C'était spécial d'avoir mes parents ici. C'est bien d'avoir pu partager ce moment avec eux », a raconté Matthews.

Alex Smart, avec le Canadien de Montréal en 1943, Réal Cloutier, avec les Nordiques de Québec en 1979, Fabian Brunnstrom, avec les Stars de Dallas en 2008, et Derek Stepan, avec les Rangers de New York en 2010, avaient aussi réussi un tour du chapeau à leur premier match dans la LNH. Cependant, personne avant Matthews n'avait marqué quatre buts à sa première prestation dans la LNH.

Cloutier avait disputé cinq saisons avec les Nordiques dans l'Association mondiale avant d'inscrire son nom dans l'histoire de la LNH.

Joe Malone, avec le Canadien, et Harry Hyland, avec les Wanderers de Montréal, ont marqué cinq buts dans des victoires de leur équipe respective lors du premier jour de matchs de l'histoire de la LNH, le 19 décembre 1917. Les deux avaient précédemment joué dans l'Association nationale de hockey.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L’amour selon le zodiaque