Megadeth avait promis que son seul concert de l'été allait être mémorable, et le groupe n'a pas menti. Les pionniers du trash métal ont donné samedi soir une performance qui a redonné aux plaines d'Abraham des allures de champ de bataille.

Texte et photos de Maxime Corneau

Dès les premières notes de Hangar 18, les milliers de spectateurs massés à l'avant-scène se sont transformés en une masse mouvante survoltée. La pluie a même cessé ; elle a eu peur de Megadeth. Les festivaliers auraient pourtant aimé une forte averse ; elle aurait rendu l'atmosphère encore plus déchaînée.

Le leader du groupe, Dave Mustaine, a réussi à faire chanter en choeur ses dizaines de milliers d'admirateurs pendant À tout le monde, la seule chanson partiellement francophone de Megadeth.

Le groupe avait prévu un rappel après Symphony of destruction, mais il a plutôt décidé de donner au public ce qu'il souhaitait : encore plus de Megadeth avec Peace Sells.

Le personnage bien connu qui orne les albums de Megadeth, Vic Rattlehead, a même fait son apparition sur scène pendant la pièce pour gonfler à bloc les festivaliers.

Ces admirateurs sont les premiers à avoir atteint la barrière pour avoir une place de choix. 

Le spectacle s'est finalement terminé avec Holy War en guise de deuxième rappel. Dave Mustaine s'est même payé un bain de foule dans l'allée centrale avant d'interpréter son grand classique

Le nouveau batteur du groupe, Chris Adler, a pilonné sa batterie avec un aplomb qui n'a laissé personne indifférent. Ses coups de caisses claires avaient littéralement le son de coups de feu.

Il est facile maintenant de comprendre pourquoi le percussionniste avait annoncé sur les réseaux sociaux avoir percé ses peaux de tambours quelques jours avant le concert.

Concert de rêve pour Sandveiss

C'est le groupe de Québec Sandveiss qui a lancé la soirée métal. Les membres du groupe se sont dits honorés d'avoir été choisis pour jouer sur la même scène que Megadeth. 

Le bassiste du groupe, Daniel Girard, parle de la réalisation d'un rêve.

« On a grandi dans l'époque où Megadeth, c'était l'un des plus grands bands de métal sur la planète. [...] Quand t'es un petit cul, tu écoutes ça pour la première fois, jamais que tu t'attends à croiser les mêmes planches qu'eux! »

Le guitariste et chanteur Luc Bourgeois

Le guitariste Shawn Rice

Le bassiste Daniel Girard


High On Fire

Le groupe américain High On Fire a joué près d'une heure tout juste avant Megadeth. Le guitariste et chanteur du trio, Matt Pike, a mené torse nu des chansons très pesantes.

Les mélodies étaient beaucoup plus agressives que celle du groupe Megadeth. Pike s'est avéré un excellent guitariste lors de ses solos.

La foule a semblé mitigée dans sa réaction. Alors que les premières rangées étaient très enflammées, le public à l'arrière avait des envolées plus timides.

Matt Pike 

Plus d'articles

Commentaires