Retour

Menace de désaffiliation : le conseil d'administration de l'UQAM refuse de s'en mêler

En réunion mardi soir, le conseil d'administration (C. A.) de l'UQAM a refusé de mettre à l'ordre du jour le débat sur l'autonomie de l'École des sciences de la gestion (ESG), malgré les pressions du doyen, Stéphane Pallage. 

Dans un courriel envoyé le 17 janvier, le doyen de l'ESG sommait la présidente du C. A., Lise Bissonnette, de profiter de cette rencontre pour se prononcer sur la prise de position du recteur de l'UQAM, Robert Proulx, qui a rejeté la semaine dernière le modèle de décentralisation par les revenus demandé par l'ESG

« Tout le monde était d'accord pour dire qu'il n'était pas question de se prononcer là-dessus et de céder à cette espèce de "mise en demeure-ultimatum public" », a toutefois soutenu Mme Bissonnette, en entrevue à Gravel le matin.

Elle ajoute avoir été surprise par cette demande de M. Pallage. « Tout ça, ça vient d'arriver. On a tous été sidérés », affirme-t-elle.

L'ESG est en négociation depuis deux ans et demi avec la direction de l'UQAM afin d'obtenir une plus grande autonomie financière et décisionnelle dans le but, soutient-elle, d'assurer son rayonnement.

Or, selon Mme Bissonnette, il n'est pas du devoir du C. A. de trancher sur la question. « Nous serions les premiers coupables s'il fallait se prononcer sur le fond de cette question qui n'a jamais été étudiée. On nous reprocherait de faire de la mauvaise gestion », s'est-elle défendu. De toute façon, « [l'UQAM] n'a pas les pouvoirs de se scinder elle-même », a-t-elle ajouté. 

Feu vert pour la consultation

De son côté, le doyen de l'ESG a reçu mercredi matin le feu vert de ses directeurs et vice-doyens pour entamer un processus de consultation auprès des étudiants, professeurs et chargés de cours.

Au terme de cette consultation, prévue pour la fin du mois d'avril, la communauté de l'ESG fera savoir au ministère de l'Éducation si elle est favorable à une séparation de l'UQAM, à qui elle est rattachée depuis la fondation de l'Université, en1969.

L'ESG compte plus de 14 000 étudiants, ce qui correspond au tiers de la population étudiante de l'UQAM. Elle regroupe 300 professeurs, et autant de chargés de cours.

Plus d'articles