Retour

Menace terroriste : les employés du métro à Toronto n’ont jamais été informés

Les préposés des guichets et les conducteurs du métro, notamment, n'ont jamais été mis au courant, mercredi, de l'avertissement de la GRC au sujet d'une possible menace terroriste, déplore le syndicat des employés.

La GRC s'inquiétait alors de la possibilité que le sympathisant de l'État islamique Aaron Driver, tué par la suite durant une intervention policière, puisse commettre de façon imminente un attentat dans un centre urbain.

La Commission des transports (CTT) dit avoir été informée d'une menace crédible, mais non spécifique, et a fait circuler un avis à ses superviseurs. L'information toutefois n'a pas été relayée aux employés subalternes, se plaint le chef syndical Bob Kinnear.

CTT sur la défensive

Le porte-parole de la Commission, Brad Ross, répond que les 14 000 employés de la Commission ont le mandat d'être « vigilants en tout temps ». Il ajoute que le métro de Toronto n'était pas ciblé spécifiquement, mercredi.

M. Ross affirme toutefois que la CTT passera en revue ce qui s'est passé afin de savoir « à quel niveau des améliorations peuvent être faites ».

Pour sa part, Bob Kinnear du syndicat ATU est d'accord que ses membres doivent demeurer vigilants au quotidien, mais, pour lui, c'était la « responsabilité » de la CTT de diffuser un rappel aux employés, à la lumière de l'avertissement de la GRC relativement à une menace « sérieuse, bien que non spécifique ».

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine