Retour

Michelle Obama : l’arme secrète des démocrates

Il est fascinant de constater qu'il y a 8 ans Michelle Obama a tout fait pour convaincre son mari de ne pas se présenter à la présidence des États-Unis.

Christian Latreille

  Une analyse de Christian Latreille

Ironiquement, celle qui détestait alors la politique fait maintenant campagne pour Hillary Clinton, qui avait pourtant affronté son mari en 2008. Un précédent unique dans l'histoire politique des États-Unis.

La première dame du pays est devenue, au fil des ans, l'arme secrète des démocrates.

Distinguée, charismatique et brillante oratrice, elle a une cote de popularité qui dépasse celle du président Obama et de l'ex-président Bill Clinton, considéré comme un des anciens chefs de la Maison-Blanche les plus admirés par les Américains.

Séduire la jeunesse

Michelle Obama attire et soulève les foules partout où elle passe.

Elle a décidé de mettre sa crédibilité au service de la candidate démocrate. Hillary Clinton n'arrive pas à mobiliser les jeunes électeurs qui l'associent à l'immobilisme de la vieille garde politique à Washington. La première dame souhaite convaincre, entre autres, les moins de 30 ans de voter pour Hillary.

Une tâche ardue, puisque parmi ces millions de jeunes Américains, beaucoup rêvent toujours à la révolution politique proposée par Bernie Sanders durant les primaires.

La nouvelle génération se méfie de l'ex-secrétaire d'État.

Beaucoup de ses membres menacent d'appuyer des tiers partis, ce qui pourrait nuire aux démocrates, voire les priver de la victoire.

Michelle Obama vante sans cesse la compétence, l'expérience et le dévouement de celle, dit-elle, qu'elle a connue de très près lorsqu'elle était chef de la diplomatie américaine. « Hillary ne lâche jamais », répète-t-elle souvent.

Trump dans le collimateur

Mercredi à Philadelphie, la nouvelle arme des démocrates a mitraillé le candidat républicain, Donald Trump, a plusieurs reprises, et ce, sans même prononcer son nom une seule fois.

« Il nous faut un adulte à la Maison-Blanche », affirme-t-elle. « Être président ne vous change pas, mais révèle qui vous êtes. Nous avons besoin de sérieux et de compassion », a-t-elle conclu devant une foule conquise d'avance.

Michelle Obama est à ce point efficace et populaire qu'une nouvelle vidéo la mettant en vedette a été diffusée en début de semaine, par la campagne de Clinton. On y voit la première dame des États-Unis s'adresser directement à la caméra en déclarant : « Hillary sera une présidente que nos enfants pourront admirer. » Une autre flèche décochée au candidat républicain à qui l'on reproche de tenir trop souvent des propos incendiaires et parfois vulgaires.

Sauvegarder l'héritage d'Obama

Si Michelle Obama s'est investie dans la campagne d'Hillary Clinton de façon sincère, il faut aussi savoir lire entre les lignes et comprendre que sa présence dans ces rassemblements politiques vise également à protéger l'héritage de la présidence Obama. Un héritage menacé par les républicains qui promettent de déconstruire les grandes réalisations du président démocrate.

Et si l'épouse du président prenait vraiment goût à la politique? Il fallait voir la foule, en juillet dernier, l'accueillir en rock star à la convention démocrate à Philadelphie. De l'avis de beaucoup, c'est elle qui a offert le meilleur discours. Ces allocutions publiques ont même inspiré la conjointe de Donald Trump, qui l'a plagiée.

Et si Michelle Obama songeait vraiment à une candidature en 2020? Cette rumeur circule beaucoup dans les médias sociaux. Mme Obama n'est certainement pas sans savoir que le pouvoir est une puissante drogue dont on peut facilement devenir dépendant.

L'arme secrète des démocrates n'a peut-être pas dit son dernier mot.

Plus d'articles

Commentaires