Le Canadien Milos Raonic, 9e joueur mondial, s'est fait sortir par l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas, 55e, en trois manches de 6-2, 6-4, 6-4, dimanche en huitièmes de finale des Internationaux de France, disputés à Paris.

Ramos-Vinolas, âgé de 28 ans, n'avait jamais dépassé le deuxième tour en Grand Chelem et avait essuyé des quatre éliminations d'affilée au premier tour à Paris.

Le Catalan de Barcelone n'a que peu de références sur le circuit. Son principal titre de gloire est d'avoir battu Roger Federer à Shanghai l'an dernier.

On note aussi cette année une bonne victoire sur l'Australien Nick Kyrgios à Indian Wells.

Raonic, 25 ans, était vu comme un gagnant potentiel, même si la terre battue n'est pas la surface la plus favorable à son jeu basé sur la puissance de son service.

Il a été complètement déstabilisé par la régularité de Ramos sur sa ligne. L'Espagnol n'a fait que 11 fautes directes du fond du court (38 de Raonic) et a souvent mis en échec les montées au filet de son adversaire (17 points marqués sur 31).

Il a réussi 5 bris de service, contre 1 seul au Canadien.

« J'ai du mal à y croire. J'ai fait un très bon match. Les conditions étaient lentes, elles m'ont peut-être aidé. J'ai bien retourné », a dit Ramos-Vinolas, qui n'a concédé que sept as.

En double, le Canadien Daniel Nestor et son partenaire de jeu pakistanais Aisam-Ul-Haq Qureshi se sont inclinés en deux manches de 7-6 (7/3) et 6-4 au troisième tour devant l'Uruguayen Pablo Cuevas et l'Espagnol Marcel Granollers.

Et au tournoi junior, Félix Auger-Aliassime (no 11) a remporté son match de premier tour en prennant la mesure de l'Américain Jeffrey-John Wolf en deux manches de 6-2 et 6-1.

Il affrontera au prochain le Brésilien Orlando Luz, vainqueur du Français Louis Tessa, 6-4 et 6-2.

Victoire en 4 manches 

Le Suisse Stan Wawrinka, tenant du titre, a dû livrer une bataille serrée pour venir à bout le Serbe Viktor Troicki, 24e joueur mondial.

Quatrième au classement ATP, Wawrinka l'a finalement emporté en quatre manches de 7-6 (7/5), 6-7 (7/9), 6-3, 6-2 pour accéder aux quarts de finale, où il affrontera Albert Ramos.

Il accède à ce niveau de la compétition pour la troisième fois. Outre son sacre l'an passé, il s'était arrêté en quarts de finale en 2013. En Grand Chelem, ce sera la douzième fois.

Wawrinka, qui compte un autre titre majeur, en Australie (2014), a pris l'ascendant après deux sets durant lesquels Troicki lui a opposé une farouche résistance.

Le Serbe, déjà battu lors des quatre précédents duels avec le Suisse, a rivalisé du fond du court et imposé son service puissant et efficace.

Wawrinka a dû attendre sa huitième balle de manche pour enlever la première manche.

Mené 4-1 dans le deuxième acte, il a recollé mais Troicki a réussi à égaliser à une manche partout sur sa cinquième balle de set dans le jeu décisif.

Ensuite, le natif de Belgrade a semblé gêné par un problème à la jambe droite qui a nécessité la présence d'un médecin à 4-1 dans la troisième manche. La domination n'a alors plus changé de camp.

« Dans la troisième manche, j'ai imposé mes frappes lourdes et distribué le jeu pour ne pas lui laisser le temps de réagir », a expliqué Wawrinka, qui avait échangé quelques balles avec un jeune ramasseur pendant la pause médicale.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine