Le Canadien Milos Raonic (no 8) s'est qualifié pour les huitièmes de finale, vendredi, aux Internationaux de France. Pour ce faire, il a éliminé le Slovaque Andrej Martin, 133e joueur mondial, en trois manches de 7-6 (7/4), 6-2 et 6-3.

Traité pour une douleur à la hanche gauche au début de la troisième manche, Raonic a conclu à sa cinquième balle de match au bout de 2 heures 41 minutes de jeu.

La rencontre a été chaudement disputée, même si Martin était en fait un joueur repêché des qualifications.

« Ce n'était pas un match facile, a dit Raonic au micro de Radio-Canada. L'autre joueur jouait très bien. J'ai créé beaucoup de chance et j'ai bien retourné. Je n'ai pas servi long, car j'avais un peu mal à la hanche gauche.

« C'était bon à la fin du match, a-t-il affirmé. Je vais continuer les traitements et me préparer pour le prochain match. »   

Les deux joueurs ont conservé des moyennes identiques pour les points inscrits sur leurs deuxièmes balles de service (49 %), et des statistiques similaires au chapitre des fautes directes avec 36 pour Raonic contre 38 pour Martin.

C'est sur les coups gagnants (43 contre 22), les as (7 contre 0) et les bris de services (7 contre 3) que Raonic a fait la différence dans cette rencontre, qui s'est étirée plus longuement que nécessaire en raison de son incapacité à monter au filet.

C'est la deuxième fois de sa carrière que Raonic accède aux huitièmes de finale à la Porte d'Auteuil, après 2014. Son prochain adversaire sera l'Espagnol Albert Ramos-Vinolas, 55e à l'ATP.

Reste à savoir si la blessure de Raonic lui permettra d'avoir tous ses moyens pour son prochain duel.

Nadal s'en va

Coup de tonnerre. Rafael Nadal a déclaré forfait avant son match de troisième tour en raison d'une blessure au poignet.  

« C'est un problème que j'avais en arrivant et qui n'a fait qu'empirer », a expliqué l'Espagnol, no 5 mondial, lors d'une conférence de presse organisée dans l'urgence.

Nadal devait affronter son compatriote Marcel Granollers samedi.

L'Espagnol a révélé qu'il s'était fait insensibiliser le poignet, par injection, pour disputer son match de deuxième tour.

« J'ai assumé les risques pour jouer quand même les premiers tours, et même un peu plus, mais là ce n'était plus possible. Le médecin ne me voyait pas capable de jouer. Il ne peut pas m'insensibiliser le poignet cinq jours de plus », a-t-il révélé. 

« Si j'avais continué, il est sûr que le poignet aurait cédé et ça aurait été des mois sans compétition, alors que là ce ne sera que quelques semaines d'immobilisation », a ajouté Nadal.

Murray trouve son rythme

De son côté, Andy Murray a enfin eu un match facile sur la terre parisienne.

Il a éliminé en trois manches 6-1, 6-4 et 7-6 (7/3) le Croate Ivo Karlovic au troisième tour, vendredi.

Le Britannique redoutait les services du Croate, mais Karlovic a été trahi par son arme favorite, il n'a réussi que 14 as.

Murray, tête de série no 2, avait peiné lors de ses deux premiers tours pour éliminer le Tchèque Radek Stepanek et Français Mathias Bourgue (164e mondial) en cinq manches chacun.

« C'était bien de gagner vite. Ça me permet de récupérer des premiers jours, a-t-il fait remarquer. Hier j'étais un peu fatigué, et je n'ai fait qu'un entraînement léger. »

En huitièmes de finale, il affrontera le gagnant du match entre l'Américain John Isner (no 15) et le Russe Teymuraz Gabashvili.

Dans un autre match, le Japonais Kei Nishikori, 6e joueur au classement ATP, a connu les pires difficultés pour battre l'Espagnol Fernando Verdasco.

Il s'est finalement imposé vendredi en cinq manches de 6-3, 6-4, 3-6, 2-6 et 6-4.

Il affrontera le Français Richard Gasquet pour une place en quarts de finale.

Autre résultat (3e tour) :

  • Albert Ramos-Vinolas (ESP) bat Jack Sock (USA/no 23) 6-7 (2/7), 6-4, 6-4, 4-6, 6-4

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine