Retour

Mise à jour économique : 1 milliard en éducation et en santé

La mise à jour économique du gouvernement Couillard, cet après-midi à 15h30, comprendra des baisses d'impôt, comme prévu, mais aussi un réinvestissement en éducation et en santé. Selon nos informations, le ministre des Finances, Carlos Leitao, annoncera des investissements supplémentaires d'un milliard de dollars sur cinq ans, donc 200 millions en moyenne par année, presque exclusivement en éducation et en santé.

Un texte de Sébastien Bovet, correspondant parlementaire

L’énoncé économique s’articulera autour de trois axes : baisses d’impôt, réinvestissement en éducation et en santé, et financement du plan de lutte contre la pauvreté.

Les baisses d’impôt devraient s’élever à 1 milliard de dollars par année, ce qui représenterait environ 200 $ en moyenne de plus dans les poches de chaque contribuable. Selon nos informations, ces baisses pourraient être rétroactives, donc s’appliquer à l’année financière actuelle plutôt qu’en 2018.

Le ministre Leitao voudra éviter de se faire accuser d’avoir appliqué la rigueur ou l’austérité budgétaire pour dégager une marge de manoeuvre financière ne servant qu’à alléger le fardeau fiscal des Québécois. Il utilisera donc une partie du surplus budgétaire pour réinvestir dans les missions fondamentales de l’État : l’éducation et la santé. Il poursuivra ainsi le mouvement entrepris au dernier budget. La somme réinvestie tournera autour d’un milliard de dollars sur cinq ans.

Le troisième volet de la mise à jour économique portera sur l’investissement du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté. Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, doit présenter son plan d’ici Noël. Il sera bâti sur les centaines de millions du surplus budgétaire. Ainsi, à terme, en 2022-2023, les sommes consacrées à la lutte contre la pauvreté devraient atteindre de 600 à 700 millions de dollars par année.

Le financement des trois priorités ciblées par le gouvernement, soit les baisses d’impôt, le réinvestissement en éducation et en santé ainsi que le financement de la lutte contre la pauvreté, totalisera autour de 2 milliards de dollars par année, essentiellement financés par le surplus budgétaire.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine