Retour

Mise à jour - Tom Lukiwski se défend d'avoir traité une candidate provinciale de « pute »

Le député conservateur saskatchewanais, Tom Lukiwski, est accusé d'avoir qualifié une candidate néo-démocrate provinciale de « pute » dans une vidéo.

Le député fédéral de Moose Jaw-Lake Centre-Lanigan s'adressait à des partisans pendant la soirée des élections fédérales. Il faisait l'éloge du député provincial du Parti saskatchewanais Greg Lawrence, qui se présente contre la candidate néo-démocrate Karen Purdy.

Dans une vidéo filmée et mise en ligne sur YouTube par la journaliste du Moose Jaw Times Herald, Mickey Djuric, cette dernière dit entendre vers 1 min 40 : « C'est une élection provinciale très importante. Nous devons faire réélire Greg. C'est un député trop important pour laisser une "pute" néo-démocrate (NDP whore) gagner à cause d'une mauvaise délimitation ».

Le député provincial Greg Lawrence dit aussi entendre le mot « pute » dans la vidéo. Il affirme qu'il communiquera avec Karen Purdy, pour lui assurer qu'il respecte tous ceux qui se présentent aux élections.

Une autre signification?

Tom Lukiwski se défend d'avoir dit le mot « pute » (whore), mais plutôt « horde » (horde), deux mots à consonance semblable en anglais. « Je nie catégoriquement avoir dit cela [...] Si vous voulez entendre le mot "pute" (whore), vous l'entendrez. Si vous voulez entendre "horde", vous l'entendrez », a-t-il dit.

Il précise qu'il ne savait pas qui était le candidat néo-démocrate, ni si c'était un homme ou une femme. Ce dernier affirme avoir tenté de contacter Mme Purdy pour l'assurer qu'il n'avait pas utilisé ce terme contre elle.

Ce n'est pas la première fois que Tom Lukiwski est dans l'eau chaude pour ses propos. En 2008, il s'est excusé d'avoir tenu des propos homophobes dans une vidéo datant 1991.

Excuses acceptées

Rona Ambrose, chef intérimaire du Parti conservateur, accepte les explications de Tom Lukiwski concernant le mot qu'il a utilisé. Elle admet, par contre, qu'il est difficile de comprendre ce qui est dit dans la vidéo. Si un membre de son parti avait utilisé un langage injurieux, il aurait été expulsé, indique-t-elle par voie de communiqué.

Il est « clair comme du cristal » que le député Lukiwski a utilisé le mot « pute », affirme la candidate néo-démocrate en question, Karen Purdy. Elle est déçue qu'un député puisse s'exprimer ainsi.

Le chef de l'opposition néo-démocrate provinciale, Cam Broten, demande pour sa part l'expulsion de Tom Lukiwski du caucus conservateur. « C'est une attaque dégoûtante contre une femme en politique », affirme-t-il dans un communiqué.

Démission

La journaliste Mickey Djuric affirme qu'elle a démissionné de son poste après que la direction du Moose Jaw Times Herald eut décidé de ne pas publier cette histoire. « J'ai choisi mon intégrité personnelle et une forte éthique plutôt que la tromperie et la censure », dit-elle sur son blogue.

Regardez la vidéo publiée sur YouTube par la journaliste Mickey Djuric (en anglais).

Plus d'articles

Commentaires